Chronique de Entropy par Elegy

RSS
Partager

6 fév. 2007, 9h20m

Le label strasbourgeois AUDIOTRAUMA confirme avec Mind Necrosis Factor qu'il sait dénicher au sein de notre hexagone des formations françaises talentueuses et surtout très originales.

Ce nouveau projet officie dans un très prenant et à la production très soignée où l'on ne sait plus distinguer les éléments acoustiques des éléments numériques.

Avec Entropy, les fans de Raison D'Être, In Slaughter Natives ou encore Omnicore vont se régaler. Pianos cinglants, invocations rituelles obscures, choeurs fantomatiques, nappes de synthés frissonantes, batterie très organique ; le tout merveilleusement apposé à un décor industriel en décrépitude. La guitare mène une croisade éphémère sur "Sophia" ; mise en garde obscurantiste scandée sur "Brightdeath" ; complainte féminine viscérale sur "Djahane" ; didjeridoo reptilien sur "Egoyst Gen" ...


Mais la pierre angulaire de l'oeuvre réside dans le très épique "No_Home" qui arrive à lui seul à rassembler tous les éléments brassés par ce projet.

Si l'on rajoute par-dessus cela un sens inné pour l'orchestration grandiose et cinématographique façon In The Nursery, que dire de plus pour vous convaincre de courir vous le procurer ?

Olivier Camus

Commentaires

Ajouter un commentaire. Connectez-vous à Last.fm ou inscrivez-vous (c'est gratuit).