Festival Montjoux

RSS
Partager

7 jui. 2008, 14h55m

C'était tout près de la ville de Thonon Les Bains qu'avait lieux le festival Montjoux que l'on pourrait qualifier de "francophone" puisque les artistes étaient tous français. Etalés sur trois jours avec un gout prononcé pour le rock.

3 juillet : Raul Paz & Bernard Lavillier
4 juillet : Triste Sire & Calogero
5 juillet : Luke & CaLI

Je n'étais pas présente pour le premier jour (3 juillet), de plus j'étais à un autre concert ce jour-là.

Vendredi, ma soeur taffe jusqu'à 13h30.
J'ai la lourde tache de m'occuper de la glacière (précieusement aidée par ma mère) et l'itinéraire qui s'avéra très précieux (merci papa). Quand je pense à toutes ces années ou on reprochait à notre père de n'emprunter que des petites routes, en fait ça arrange bien les jours de grands départs pour vacances . De plus, mon père eut dans l'oeil une malice que j'ai reconnue (de toute façon, elles s'en sortiraient pas sans moi, je suis sure que c'est ce qu'il a pensé). Malheureusement, dans ma géniale organisation, j'oublie de regarder un itinéraire pour trouver l'hotel. Ma mère me rassure "tous les hotels sont très bien indiqués". Bon, tant mieux.
Je boucle aussi mon sac puisque nous partons jusqu'à dimanche.

Titia arrive, mange , termine son sac.

Nous partons (enfin) à 15 heures.
Grace à l'itinéraire de mon père, tout roule très bien. Les villes à suivre sont très bien indiquées. Avec Titia, on arrête pas de penser qu'on a une très belle région (pourquoi on le sait et on en profite pas ?). A noter que nous traversons le département de l'ain (01), la savoie (73) brièvement (pas sure pour le 73 réflexions faite ) pour rejoindre la haute savoie (74).
Le trajet qui devait durer 3 heures (j'ai harcelé mon père pour savoir si c'était trois heures ou si ça pouvait être deux heures et demie, j'avais un doute à cause de son sourire mais il n'a jamais laché en insistant pour trois heures... il avait raison) à débordé car on s'est retrouvé dans les embouteillages (surtout à Annemasse ou on se rapprochait de plus en plus de notre destination). Heureusement, ma soeur et moi étions détendues, on discutait, rigolait et regardait les gens autour de nous. En attendant. On avait hate de voir le LAC (j'adore les lacs et elle aussi).
Mais Laetitia ne rigola pas longtemps quand elle constata qu'elle avait choppé un coup de soleil sur le bras gauche en conduisant (d'autant qu'elle avait un débardeur). Autre sujet de tension : la plupart des hotels étaient indiqués... Sauf le notre. La, tout de suite, on a moins rigolé. Heureusement, j'avais l'adresse de l'hotel (c'est déjà ça). Nous avons cherché les arrêts de bus (pour avoir un plan de la ville) mais c'était pas très bien fait et ça nous a pas beaucoup aidé. Laetitia a craqué et à finit par décider d'aller se garer près du lac. Arrivent deux femmes qui allaient partir en voiture. Ma soeur sauta de la voiture (hem presque en fait) pour leur demander ou se trouve le formule 1 ? Pas à Thonon les Bains en tout cas, répondent-elles, faut sortir de la ville. Titia se fait indiquer la route. Nous réalisons que c'est dans un lieu dit, en fait, mais bien dans la ville de Thonon les bains. Bon, nous arrivons, réglons tout de suite les frais (), vidons la voiture (notamment une glacière bruyante), prenons le stricte minimum (place concert, portable) et go to the festival. A propos, ou se trouve le festival ? Car nous avons eu beau faire des tours et des détours, pas de panneau pour s'y rendre (sauf pour les navettes ce qui signifie qu'y a un parking gratuit ou on laisse la voiture donc ce n'est pas ce que nous cherchons).

Nous demandons à la receptionniste qui nous réponds :
- Si vous m'aviez demandé une station, je vous aurais répondu sans problème. Je ne savais même pas qu'il y avait un festival ce week-end. Vous devez être nos seuls clients qui y vont.
Cette réceptionniste (très aimable) à fait une recherche sur viamichelin pour nous aider... Nous avons ramé un peu (elle pensait que Montjoux était une ville... c'était aussi un lieu dit), heureusement, j'ai l'idée de sortir les billets de ma poche : peut-être que l'adresse est indiquée ?
HOURRAH l'adresse est dessus. La receptionniste nous trouve l'itinéraire :
- C'est pas loin, vous pouvez meme y aller à pied.
Pas le courage , nous prenons la voiture. Et heureusement ! Après deux tours dans Thonon Les Bains, nous remarquons à un endroit une route barrée par une barrière et gardée par deux flics : YES c'est ici !!! Ravigorée, nous cherchons donc une place ou nous garer. Il doit être 20h15 ou 30, la plupart des festivaliers sont déjà arrivés et donc nous allons un peu loin pour nous garer. En voiture, on le remarque pas. En plus, on a traversé pour marcher à coté du lac (tant qu'à faire), on était motivée et nous n'avons pas vu (ou presque) passer le trajet.

Le 4 juillet, le festival montjoux accueillait donc Triste Sire & Calogero.

Je suis arrivée en retard et j'ai donc loupée une bonne partie de Triste Sire. L'anecdote serait que ma sœur crut à un artiste locale tandis que je l'informais que c'était bien Triste Sire puisque j'avais reconnu une chanson, Attache-moi. J'aimerais bien réécouter pour conforter ou réfuter ma première impression, je n'ai pas spécialement été emballée mais il faut aussi admettre que mes conditions étaient horribles : pas trop mal placée mais entourée de grande tête, je pressentais le pire à venir et ça me contrariait (car je pensais surtout que je n'allais pas bien voir Calogero, c'était le hic préoccupant à mes yeux).
Alors pour parler de Triste Sire, je dirais qu'ils avaient une bonne présence sur scène, le chanteur communiquait bien et avait de l'humour (lors du rappel : désolé, je ne m'appelle pas Calogero). Il est hyper androgyne, j'ai cru que c'était une femme (alors que j'étais persuadée que c'était un homme depuis que j'avais vu la photo sur le site de montjoux), ils ont réussi à me foutre le doute ! Ils ont fait une reprise de Edith Piaf en rappel (j'ai pas reconnu) et une reprise de Serge Gainsbourg que celle-ci, j'ai beaucoup aimé ! La musique (parlant d'instrumental) était pas mal. Enfin bon, je suis pas convaincue non plus, donc on verra... A réécouter (si possible).

L'arrivée de Calogero fut un triomphe , attendu comme le messie (bien sur que j'exagère !). Alors toujours aussi génial sur scène (une troisième date à faire ne serait pas de refus), avec de l'humour (bonsoir Evian (nonnnnnn), ah c'est pas Evian ? Thonon ? (ouiiiiii) Watwiller !), du sourire, peut-être un peu d'émotion (j'ai cru le voir essuyer une larme).

A peu près :

Mélodies En Sous Sol
Le Plus Beau Jour
Game Over
Prendre Racine
Drôle D'Animal
Si Seulement Je Pouvais Lui Manquer
Un Jour Parfait
Poupée de cire, poupée de son(dommage, pas l'introduction habituelle dont je suis ultra fan).
Suis-Je Assez Clair
Yalla
Aussi Libre Que Moi
Me Dit-Elle

Le Saut De L'Ange
Pomme C
En apesanteur
Face à la mer

Danser Encore

(probablement dans le mauvais ordre ).

Et il nous a fait le passage de 7 Nation Armydes White Stripes) que le public affectionne tant (popopopopopoo).

Il manquait les chansons suivantes (hélas mais normal puisque festival) : Les électrochocs, Hypocondriaque, Tien An Men. L'album Pomme C mit en valeur bien entendu (puisque c'est le dernier sorti) et c'est un pur plaisir : plus rock que les précédents, peut-être son meilleur (à mes yeux).

Les effets étaient excellents sur Game Over (grave trippant en live).
Il va prétendre qu'on nous entendait pas lorsque nous (public) faisons le refrain de En Apesanteur (il y a quelqu'un dans cet ascenseur ? On dirait pas !). Il nous a vexé et il a ajouté "vous allez vous rattraper". Il nous a donc fait un cours de chant (mdr en fait) ou il nous a fait hurler (on s'est donc déchiré la gorge, merci >_<).

Le retour fut bien plus long car ma soeur ayant travaillé (pose : debout) le matin, la fatigue commençait à se ressentir. Pour ma part, rester debout trop longtemps me tue les jambes. Nous avons mis au moins une heure pour retourner à la voiture. Arriver à l'hotel, nous croisons des gens qui mangent mac do et qui nous regardent comme des betes curieuses :
- Y avait une fête ce soir ?
Non, ma soeur et moi adorons visiter les villes de nuit.

Nous buvons et mangeons bien gaiement avant d'aller se coucher. Il doit être deux heures du matin ou quelque chose comme ça.

Soirée terminée pour le 4 juillet.

Festival montjoux pour le 5 juillet avec Luke et Cali.

Je me suis réveillée avant elle (autour de 10 heures) mais ma soeur étant naze, je ne l'a réveille pas. Elle pionce encore une heure. En fait, a-t-elle un sixième sens ? Elle s'est réveillée pendant que je m'habillais. Je venais de décider que j'allais prendre mon petit déj', j'avais trop faim.

Nous décidons d'aller à Leclerc ou Carrefour (en fait on s'en fou du magasin) pour acheter une canette fraiche (celles à l'hotels sont un peu trop chers à notre gouts) et surtout, SURTOUT de la lotion solaire.
Au passage, quelques soldes (imprévues) mais c'est souvent quand on est ailleurs que chez soit qu'on trouve son bonheur.

L'après midi, nous voulons faire un tour de bateau mais le premier départ est déjà parti, le second déjà complet il faut revenir demain. Et demain, c'est trop tard pour nous.
Finalement, nous mangerons une glace à l'italienne (chocolat/pistache) qui ont une odeur de vacances et de souvenirs (nos parents nous achetaient des glaces à l'italienne quand on était petites).

Nous allons au festival bien plus tot. On se retrouve assises piles devant les enceintes (comme d'habitude) mais contre la barrière (très bien).

Luke, c'était la bonne surprise. Les Enfants de Saturne (dernier album en date 2007) m'était un peu inconnu alors j'ai surtout écouté mais j'ai beaucoup aimé . J'étais plus à l'aise avec leur succès de l'album La Tête en Arrière : Soledad, La Sentinelle. La seule que je connaissais, Le Reste Du Monde, ne fut pas chantée. Au début, le public n'a pas été très réactif, dommage, mais Thomas (le chanteur) s'est vite mis le public dans la poche en discutant un peu. Il s'est fait arrosé de façon magistrale (après avoir arrosé lui-même le public en face de lui). Ils nous ont annoncé que ce soir était enregistré en vue d'un futur live (ils enregistrent plusieurs concerts et gardent le meilleur) donc il se pourrait qu'il y ai une chanson (voire plus... voire moins !) qui vienne du festival ou j'étais... Très rock sur scène, et vraiment très bien, la pêche.
Problème technique, sur une chanson en accoustique ça marchait très mal et Thomas à commencé par tenter de chanter. Mais au bout d'un moment, il s'est interrompu :
- Qu'est-ce qu'il y a ?
On a crié.
- Oui ça marche mal mais c'est pas ma faute !
Alors il s'est adressé au technicien du son et lui a demandé de lui faire signe quand ça serait bon. On s'est tous retourné ce qui a fait rire Thomas :
- Ils se retournent tous ! Non, non, arrêtez, ne vous tournez pas !
Puis il nous dit :
- Vous avez raison de râler vue le prix des places.
Alors on hurle !
- Arrêtez sinon le président de la république va venir.
Ouhhhh (le sujet qui fache !).
Bien entendu, ils furent invité à venir faire leur rappel bruyamment, Thomas revint avec le mégaphone de Cali et cria dedans:
- Je l'ai piqué à Cali !
Dommage, il est retourné le poser ! Enfin bref, les succès furent jouer lors de ce rappel. C'est à ce moment-là que nous avons été filmé d'ailleurs.

En parlant de CaLI, lorsqu'il est venu, il fut acclamé lui aussi (on en avait marre d'attendre). Il a attaqué par 1000 Coeurs debout (comme dans toute sa tournée) ce qui fut efficace. Lui a joué quelques titres de son premier album (L'amour Parfait) : Elle m'a dit, C'est quand le bonheur et Pensons à l'avenir !
Cali a une pêche absolument fantastique. Et bien sur, je ne fus pas dépaysée, il avait autant la pêche qu'à Grenoble !
Il fut sur scène entre 22h30 jusqu'à minuit, une sincérité désarmante, un petit accent génial des sourires, de la générosité...

Voila, donc un bon week-end, beau temps (il a fait moche le dimanche). Paraitrait-il qu'il a plut le jeudi soir (le soir de Lavillier), pas de chance.

Si j'avais une remarque à faire sur le festival : globalement, j'ai été satisfaite de l'accueil, du lieu. Dommage, la scène avait toujours un "rideau" donc on ne risquait pas de voir le lac derrière. Le seul moment ou j'aurais pu voir le lac étant pendant Luke mais j'étais en face des enceintes (on peut rêver mieux comme décor ) Bonne organisation niveau navette (ça c'est bien, je dois le reconnaître.

Par contre, le problème fut niveau SIGNALISATION : on a ramé pour trouver le lieu.

Thonon est une très belle ville en tout cas

Commentaires

  • ticcy

    ahahah tres bon ton cr j'aime, je suis d'accord avec toi sur presque tout! ahaha inutile de te dier ce que j'ai pas aimer tu le sais deja. Va falloir que tu mapprenne a mettre des smiley un peu partout sa manque un peu des fois dans les cr

    15 jui. 2008, 10h12m
  • misschipie

    Pas de problème pour les smileys, j'ai trouvé un site de tonnerre, ils sont terribles et c'est vrai que ça egaye les cr, c'est + vivant à lire, moi aussi j'aime ! Jte passerais le lien [IMG]http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Cligne/icon_wink.gif[/IMG]

    15 jui. 2008, 10h28m
Voir les 2 commentaires
Ajouter un commentaire. Connectez-vous à Last.fm ou inscrivez-vous (c'est gratuit).