DGM / Symphony X à Monthey

RSS
Partager

24 oct. 2011, 7h06m

Je ne sais pas ce qu’il y a de particulier à Monthey et sa région, par rapport à Genève, pour qu’ils arrivent à attirer des noms raisonnablement connus du métal – comme Symphony X ou Evergrey, par exemple. Ah, si, je sais: des salles!

Donc, nous voici repartis, Isa et moi, dans le bled de mes ancêtres pour une soirée métal avec, donc, les Américains de Symphony X pour leur Iconoclast European Tour 2011 et, en première parte, le groupe italien de métal progressif DGM.

Ces derniers proposent une prestation très honnête, avec un son décent. Je ne suis pas un grand fan de leur style, qui me rappelle un peu trop beaucoup d’autres groupes du genre, mais il remplit son rôle avec enthousiasme devant un public nombreux; la salle du Pont Rouge était à peu près pleine. Seul défaut, l’éclairage en contre-jour, merci pour les photographes!

C’est donc devant un public bien chauffé que Symphony X monte sur scène sur les premiers accords de « Iconoclast » et on ne met pas longtemps à comprendre que, dans « métal progressif », il y a « métal ». D’une certaine manière, c’est plutôt une bonne nouvelle: Russel Allen hurle et invoque, Michael Romeo nous fait son numéro de guitare-hero et le reste de la troupe est à l’avenant.

Le gros problème, c’est que le son ne suit pas. Je veux bien admettre que, tout à droite à côté des enceintes, ce n’est pas la meilleure position pour profiter d’un son de qualité, mais après m’être déplacé dans la salle, j’ai noté que c’était un peu partout pareil: guitares et vocaux écrasés, claviers surnageant à peine, syndrome de la bouillie sonore.

Alors certes, ça aussi c’est très métal, mais le défaut est qu’à force de ne pas entendre le minimum syndical de détails, les morceaux finissent tous par se ressembler et on se lasse assez vite de la prestation musicale.

Cela dit, Allen assure le spectacle, échange avec le public et semble beaucoup s’amuser de jouer devant ce qui est peut-être une des plus petites salles de la tournée, mais certainement pas la moins remuante. Tiens, ça faisait d’ailleurs longtemps que je n’avais pas vu un gros pogo des familles pendant un concert…

Dommage pour le son, donc (et pour les photos, parce qu’entre l’éclairage stroboscopique et des musiciens extrêmement remuants, mes photos sont encore plus toupourrites que d’habitude). Reste que cette prestation était extrêmement sympathique; pas le concert de l’année, mais bien quand même. Si ça pouvait inciter d’autres groupes à passer sous nos latitudes romandes, j’en serais ravi!

(Article précédemment publié sur Blog à part: troisième époque sous licence Creative Commons)

Commentaires

Ajouter un commentaire. Connectez-vous à Last.fm ou inscrivez-vous (c'est gratuit).