Belle prog...organisation zéro

RSS
Partager

26 avr. 2009, 9h36m

Sam 25 avr. – Festival des Artefacts
Alors 14h ouverture des portes.....15h Babylon circus.... 17h20 mon entrée dans la salle... cherchez l'erreur !
Donc voila pas vu Babylon Circus...Merci l'organisation qui a fait des fouilles dignes du G20 où le moindre stylo bic était une arme de destruction massive. Quand on passe 3 minutes à fouillé chaque personne faut au moins prévoir d'ouvrir plus d'une heure avant surtout quand le concert est complet avec 10 000 personnes attendue.

Bon je suis tout de même arrivé pour la fin de la prestation d'Assassin. Je ne suis pas fan de rap...eh bien ça se confirme, la fosse était totalement endormie. Je ne suis pas resté longtemps mais durant les 3-4 chansons auxquelles j'ai assisté, j'ai eu le droit avant et après chaque titre a une pub pour leur nouvel album qui sort dans les bacs lundi... sans plus de commentaires.

Étant sorti plus tôt d'Assassin, on en a profité pour s'acheter les tickets pour les boissons et les sandwich. Les tarifs étaient élevé sans être excessif; mais confisqué les petites bouteille d'eau à la fouille pour les vendre 2€ après je trouvais ça un peu gros, je me fait peut être vieux mais je me souvient d'une époque ou le verre d'eau était gratuit.

Viennent alors Les Wampas, un groupe de punk un peu vieillissant mais pour lequel j'avais tout de même une petit attente. Un show sans saveur voila ce qui en ressort. Les seules chansons ayant été audibles sont les classiques commerciale Manu Chao et Rimini. Pour le reste impossible de comprendre ce que Didier quinait dans le micro, le son des guitares était saturé et rendait certains moments insupportable. Le show scénique était au rendez vous mais le plongeon laborieux dans la fosse avait un petit gout de préparé tout comme la grimpette sur un tas de caisse. Une fan a réussit à berner la sécurité (vraiment c'était de bras cassés cette année), elle court a gauche a droite sur la scène, fait du air guitaring avec le guitariste, Didier Wampas la repère lorsqu'elle finit son imitation couché au sol; il descend de sa tour de caisse et le saute dessus, s'assied sur elle et se trémousse sur elle pendant environ cinq minute. Ca devait etre le seul moment de spontanéité de tout le concert.

Bon, on enchaine après la queue pour l'entrée et l'achat de tickets de boissons, vient maintenant la queue pour le repas et la boisson. Bon c'était rapide, on est arrivé a temps pour Dub Inc.

Dub Incorporation arrive sur scène, la salle est pleine et prête à passer un moment calme avec les Stéphanois. Mais c'est sans compter leur incroyable capacité à fédérer les foules. Ils font lever le public entier jusqu'au fond de la salle plus une personne n'est assise. Après quelques échauffements "Jump Jump" lancé pour motiver la salle, la musique finit de convaincre tout le monde. Chaque morceau se transforme alors en prétexte à faire participer le public totalement convaincu, on chante , on danse, on se balance et on saute jusqu'au fond de la salle au rythme du monde et pour les grande valeur véhiculé par ce groupe avec My Freestyle et Diversité. Le public est à ce point acquis à leur cause qu'on ne veut plus qu'ils partent obligeant les organisateurs a accepté une n-ieme rappel après déjà 1 heure 20 de concert, le rappel débute par l'incontournable Rudeboy. Le public strasbourgeois a transcendé sa fatigue hier soir avec Dub Inc qui a essayé de nous pousser dans nos derniers retranchements avec un petit Jump final.

Une pause ravitaillement est bien mérité après cela.

La Rue Kétanou offre une pause bien mérité après le show précédent; Mais le public est infatigable et grâce à leur bons mots, ils réussiront à perpétuer la flamme du feu de joie de Dub Inc. Leurs grands titres retrouveront un bien bel écho dans la bouche et les mains du public. Leur musique en dehors des grands titres à tout de même été l'occasion d'un repos bien mérité. Après une heure de poésie, ils finissent par un grand final avec Babylon Circus sur Les Cigales.

Viennent enfin Ska-P ! Qui commence très fort avec leur nouveau titre Ni Fu Ni Fa. Ils joueront sans pose pendant 1h30 leur grands succès comme Mestizaje, Mis Colegas ou Welcome to Hell qui ont été repris par tout le public. Mais ce n'était rien devant le titre Cannabis qui finit de déchainer le public "Legalization !!!!!!". Entre chaque titres un petit speech du chanteur pour nous sensibilisé au sujet de la chanson à venir, a un peu politisé le concert comme sur La Colmena où l'"on attend le Karcher de Sarkozy" mais on regrettera tout de même son discours en espagnol qui nous demande d'adhérer a ses idéos sans trop comprendre. Le son comme sur les Wampas était assez mal balancé mais l'ambiance festive y était et les jeux de scènes ont ajouté encore plus de poids à leur revendications, hier soir nous avions un Zénith rempli d'alter mondialistes !

Pour conclure, cette journée des Artéfacts était très prometteuses et musicalement a amplement répondu présente dommage que l'organisation n'ai pas été à la hauteur !

Commentaires

  • belln

    Un compte rendu exhaustif et réaliste en effet. Pour ma part, une grande satisfaction musicale d'où une éclate totale à 10 mètres de la scène de 15h à 0h..j'sais plus quand ^^ Les Wampas, Dub Inc. et Ska-P ont gagné leur pari de faire remuer la foule strasbourgeoise ! Le duo Babylon Circus et La rue Kétanou m'a enchanté, ainsi que leurs prestations individuelles. Bref malgré une organisation catastrophique et, notamment l'attente interminable pour obtenir les tickets, un Festival Artefacts riche en émotions et en sueur (oui non mais sinon on saute pas, on bouge pas, on reste assis et on attend, or impossible pour moi de rester "juste" à écouter) .

    27 avr. 2009, 19h28m
Voir les commentaires
Ajouter un commentaire. Connectez-vous à Last.fm ou inscrivez-vous (c'est gratuit).