Le Visual Kei (ヴィジュアル系, vijuaru kei, aussi appelé Visual Rock), est un genre particulier et underground du rock japonais (J-rock), apparu dans les années 1980, où l’esthétique visuelle des groupes et le concept qu’ils exploitent sont aussi importants que la musique, d’où le nom du genre.
Chaque groupe présente une identité visuelle particulière mais toutefois influencée par les mouvements esthétiques du punk, du streetwear japonais, du gothique, des costumes traditionnels japonais, et également aux débuts du mouvement par le glam rock.

Très inspiré du style ‘Street Fashion’ d’Harajuku (style vestimentaire japonais où l’on personnalise ses vêtements avec un mélange moderne/traditionnel), avec des tenues importées à des prix considérables du Japon, il met l’accent sur les coiffures souvent excentriques avec des colorations voyantes, une harmonie recherchée entre les accessoires, les couleurs et les thèmes, en mettant plus en valeur le facteur ‘mode’ que le facteur ‘shock’. Le Visual Kei, bien qu’étant originaire de l’underground japonais, aborde une philosophie de la musique paradoxalement bien classique et universelle. En donnant une place de choix à l’aspect visuel, il renoue avec la définition essentielle d’un concert, c’est-à-dire un spectacle : autant pour les yeux que pour les oreilles.

La grande spécificité du mouvement Visual est qu’il est quasiment impossible de le définir d’un point de vue musical, tant il cherche à justement mélanger les styles musicaux. Néanmoins le son reste principalement rock, passant joyeusement du punk-rock au métal, et quelques hybrides étranges.

Modification faite par kuchiki66 le 7 fév. 2009, 10h03m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.