Biographie

Originaire de la Suisse, le groupe The Peacocks joue du punk rock explosif, fortement influencé par le rockabilly.

L’automne passé, le groupe a sorti un album intitulé Touch and Go (Stomp Records, 2007). L’image qui nous vient en tête à l’écoute de ce nouveau disque est celle d’un mohican chevauchant un mustang dans les vastes contrés du Far West. Les sabots de sa monture percutent le sol parfois au trot mais la plupart du temps au triple galop. Pour certaines chansons toutefois, on croirait plutôt entendre le vacarme d’une locomotive qui traverse le paysage à toute vapeur!

Voilà ccomment on peut de décrire la sonorité de ce groupe punk rockabilly, un groupe qui ne fait pas dans les demi-mesures ni les subtilités, avec des titres de chansons tels que «Sex and Drugs and Rocks Through Your Window» et «Zurich is a Cocaine Town».

Amateurs de pop punk, détrompez-vous! Ce disque ne s’adresse pas à des pleutres de votre espèce. Les Peacocks, ce n’est pas le genre de groupe à sortir un excellent premier disque, puis à se vautrer dans la facilité en sirotant un espresso allongé à la crème irlandaise. Non, c’est plutôt le genre de groupe qui a des principes.

Profil historique
Le groupe a commencé à se produire sur scène de façon continue à partir de 1990. Le trio avait commencé en jouant du punk ska, mais s’est rapidement orienté vers un style de musique rockabilly, voire psychobilly.
En cinq ans, le groupe a donné une centaine de spectacles, a produit quelques maxis et présenté son premier album, intitulé Come With Us (Tudor Rock, 1995). Vers 1997, les Peacocks ont commencé à se produire en spectacle presque partout dans le monde: au Japon, aux États-Unis, au Canada et en Europe.

Le trio a enregistré deux autres albums, In Without Knocking (Elmo Records, 1998) et Angel (2001). Les deux albums ont fait bonne figure en Amérique du Nord. Puis, avec le remarquable Angel, le groupe a signé un contrat de disques chez Asian Man Records.

En 2004, le groupe a réalisé l’album It’s time for… The Peacocks chez cinq maisons de disques différentes. L’album fut distribué dans cinq pays répartis sur trois continents.

Le trio a continué son périple musical partout en Europe, au Canada et au Japon. Après sa dernière tournée américaine, le groupe a décidé de séjourner aux États-Unis afin de procéder à l’enregistrement d’un nouvel album à Lafayette (Indiana).

Initulé Touch and Go, ce nouvel album, marqué du sceau de qualité Stomp Records au Canada, présente une suite logique aux albums précédents.

En spectacle, la contrebasse et la batterie cadencée à la nitroglycérine propulsent la musique du trio et lui donne une sonorité qu’aucun enregistrement sonore ne pourrait reproduire avec fidélité.

En septembre et octobre 2007, les Peacocks ont fait une tournée canadienne d’un océan à l’autre afin de convertir un plus grand nombre de spectateurs à leur style de musique sidérant. Le groupe a joué entre autres en première partie de formations telles que The Toasters, The Flatliners et The Saint Alvia Cartel.

Modification faite par pee-why le 30 jan. 2009, 8h05m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.