Brouilleurs de piste, les Pains of Being Pure at Heart tentent de nous persuader qu’ils sont anglais et que leur premier album est sorti dans les années 80 à l’âge d’or du shoegaze. Tout faux, car le quatuor est orginaire du quartier new-yorkais de Brooklyn et que leur premier album sort en 2009. La mascarade fonctionne assez bien et séduit les trentenaires des années 2000 biberonnés dans leur jeunesse à My Bloody Valentine ou The Jesus and Mary Chain.
Soutenu par Pitchfork et une bonne poignée de blog musicaux, leur premier album The Pains of Being Pure at Heart fait partie des sorties attendues en 2009. Les jeunes new yorkais ont recoupé sur ce disque influences pop shoegaze, noisy pop, nostalgie et enthousiasme juvénile.

Modification faite par Yavein le 27 fév. 2011, 15h09m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 2. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.