Biographie

The Abyssinians est un groupe de reggae, formé par Bernard Collins et Donald Manning en 1968, rapidement rejoints par le frère du second, Linford. Ces trois jamaïquains enregistrent le classique Satta Massagana en 1969 à Studio One pour Clement Dodd. Mais le producteur ne crut pas au potentiel commercial du titre. Des paroles rastafariennes issues de l’Ancien Testament chantées en amharique accompagnées par des percussions nyabinghi donnèrent les bases du reggae roots. Le groupe forma deux années plus tard, leur label Clinch et ils rachetèrent le morceau à Coxsone. Ce fut très rapidement un succès. Leurs premiers albums Satta Massagana, Forward on to Zion et Arise furent des compilations de singles.

Parmi leurs titres les plus célèbres on peut citer : Satta Massagana, Y Mas Gan, Declaration of Rights dont les riddims sont des standards du reggae.

Histoire :

Les Abyssinians sont un des trios les plus célèbres de l’histoire du reggae. Formé en 1968 par Bernard Collins, Donald Manning et Linford Manning, ils furent inspirés par les grands chanteurs de soul américaine tels que Sam Cooke ou Curtis Mayfield. Rappelons qu’à l’époque la radio jamaïquaine passait presque uniquement des titres américains. Bernard Colllins était même passionné par Elvis Presley (on le surnommait Presley à l’école).

Du côté reggae, les artistes de l’époque Alton Ellis, Delroy Wilson et Ken Boothe bercèrent le trio. La carrière des Abyssinians est atypique puisqu’ils vont rencontrer très vite un succès mondial avec leur titre Satta Massagana. Ce dernier est le premier morceau produit par Bernard Collins, en 1969, sur le label qu’il venait de créer, Clinch (du nom du symbole Black Power). Il est intéressant de noter qu’à l’époque de l’enregistrement du morceau chez Studio One, Clement Coxsone Dodd fit payer seulement 70 pounds pour la location du studio.

Leur second gros tube fut Declaration of Rights. Nous sommes en pleine époque de la lutte des Noirs pour s’émanciper du joug de la bourgeoisie blanche de l’île. Ce morceau fut très bien accueilli en Jamaïque. Très influencé par la philosophie rasta, le trio produira essentiellement des textes « conscious ». Dans la discographie du groupe on retiendra particulièrement les albums Satta Massagana (sorti en Europe sous le titre Forward on to Zion), Forward, Arise. Ces albums sont, depuis, entrés dans l’histoire du roots reggae comme des incontournables. C’est à la suite de ce dernier album (Arise) que Bernard Collins quitte le groupe. Donald et Linford sont rejoints à l’époque par leur frère Carlton. Il semble que la brouille ait porté sur les royalties de Satta. Il faut dire que ce morceau fut l’un des plus remixés, que cela soit en version dub ou en riddim. Ainsi, des artistes de toutes les époques ont posé sur ce riddim, que cela soit Big Youth, Augustus Pablo, Sizzla, Capleton, Shabba ranks, I Roy… Les choses se sont depuis arrangées, le trio s’est reformé et on a pu l’applaudir lors d’une grande tournée en 2003.

Modification faite par Cnlben le 12 oct. 2007, 5h43m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.

Plus d'infos

Depuis d'autres sources.

Liens
Membres du groupe
Labels
Autres orthographes