Né le 15 mars 1962 à Manhattan (New York, USA), son vrai nom est Terence Trent Howard. Il a opté pour le nom de Terence Trent d’Arby en référence à son père adoptif, le révérend James Benjamin Darby.

Sous l’influence de ses parents musiciens(son père était guitariste et sa mère, Frances Darby, chanteuse de gospel), il intègre très jeune une école pour enfants doués et chante dans des chorales avec un talent évident. Solitaire, Terence se réfugie souvent dans son imaginaire et se met au sport (boxe anglaise) pour sortir de sa solitude. Poussé par ses parents, il étudie le journalisme. Après le lycée, il part faire son service militaire en Allemagne, dans le régiment où avait été incorporé Elvis Presley. Après 18 mois, Terence quitte l’armée en 1985. Durant son séjour en Allemagne, il travaille avec le groupe de Funk/Pop allemand « The Touch » dans les studios FAR de Frank Farian, enregistrant l’album « Love On Time » (1984) sur lequel on trouve le single « I Want To Know (International Lady) » qui sera réédité en 1989.

En 1986, il se rend à Londres (Angleterre) où il rejoint le groupe « The Bojangels » puis enregistre une démo qui va le conduire à la maison de disques CBS. Il obtient son premier succès grâce au titre « If You Let Me Stay », sorti en Angleterre en février 1987. Dans la foulée, paraissent les singles « Wishing Well » (Juin 1987 en Angleterre et n°1 aux USA en 1988), « Dance Little Sister » (Septembre 1987) et « Sign Your Name » (Décembre 1987), tous tirés de son premier album « Introducing The Hardline According To Terence Trent D’Arby » (Juillet 1987).

Ce premier album va rencontrer un succès populaire mondial important (12 millions de copies vendues à ce jour). Terence va remporter un Grammy Award (aux USA) en mars 1988 dans la catégorie « Meilleure performance vocale masculine R&B »et sera nominé trois fois aux « Soul Train Awards ».

En octobre 1989, Terence sort son deuxième album « Neither Fish Nor Flesh », plus expérimental que le premier. Bilan : mauvaises critiques de presse et aucun succès commercial. Son image plus « bad boy » n’attire pas et il va même provoquer un mini scandale en se vantant dans la presse d’être un génie (le ton humoristique de sa déclaration n’ayant, semble-t-il, pas été compris). Les singles « This Side Of Love », « To Know Someone Deeply Is To Know Someone Softly » et « Billy Don’t Fall », pourtant excellents, ne rencontrent pas l’adhésion du public. L’album se vendra à 2 millions d’exemplaires malgré tout.

Après quatre ans d’absence, de doutes et de remise en question, on retrouve Terence à Los Angeles où il a créé son propre studio d’enregistrement : le TTD’s Monasteryo. Nous sommes en 1993. Terence sort le single « Do You Love Me Like You Say ? » en avril ; le son est désormais plus Rock. Le titre est diffusé en France et en Europe, et l’album « Symphony Or Damn », sorti en mai, représente un summum de Rock contemporain expérimental, ce que va souligner la presse. Terence rencontre un certain succès avec le titre « Delicate », en duo avec Des’ree en Juin 1993. Les singles « She Kissed Me », « Let Her Down Easy », « Turn The Page » et « Neon Messiah » sortent la même année.

De retour en 1995 avec une chevelure courte et blonde, Terence place son titre « Holding On To You » en bonne position dans les charts anglais avant de disparaître des classements malgré la parution d’autres singles extraits de l’album « Vibrator », mélange plus Soul avec, notamment, la participation de Patrice Rushen.

Terence quitte CBS(devenu Columbia Records) en 1996 et signe chez Java Records dirigé par Glen Ballard (producteur et collaborateur d’Alanis Morissette). Il enregistre « Solar Return » qui en reste malheureusement au stade de projet. Il se sépare donc de Java en 2000 et rachète les droits de ses morceaux. Réunis sous le titre « Wildcard »,il va les mettre à disposition sur son site Internet, en téléchargement gratuit, en 2001. Par la suite, Terence (qui se fait désormais appeler Sananda Maitreya) crée son label Sananda Records à Munich et signe un contrat de distribution exclusif avec Universal Records qui va se charger de distribuer « Wildcard ».

Une promotion quasi inexistante empêchera l’album de connaître le succès public mais les critiques vont l’encenser à juste titre : c’est un pur chef d’œuvre de Soul-Funk-Rock. Deux singles en seront extraits : « O Divina » et « What Shall I Do ? ». Il existe trois éditions différentes de cet album : une première sortie uniquement en Allemagne, une deuxième au Japon (avec un titre bonus) et « l’édition Joker », avec un track-listing différent, pour l’Europe. Il effectuera une mini tournée en Espagne et en Italie ainsi qu’en Tunisie. En 2002, Sananda s’installe à Milan et épouse, le 30 juin 2003, Francesca Francone, une présentatrice TV italienne.

Le 29 Juillet 2005 paraît « Angels & Vampire Volume I » ; il s’agit d’un projet de Rock épuré, enregistré en Italie, qui comprend vingt titres de très bonne qualité, vendus uniquement sur son site Internet. La suite, « Angels & Vampires volume II », qui réunit vingt autres titres excellents, sort le 29 avril 2006. Les deux volumes sont accompagnés des vidéo clips « Bella Faccina » et « Southside Run » ; ce dernier est disponible à la vente sur son site officiel depuis le 13 Septembre 2006.


Son autre nom: Sananda Maitreya

Modification faite par Zephixxx le 31 mai 2007, 7h21m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.