Biographie

Syd Barrett, de son vrai nom Roger Keith Barrett, né le 6 janvier 1946 à Cambridge et mort le 7 juillet 2006 à Cambridge, était un musicien et peintre britannique, principalement connu pour avoir été l’un des fondateurs du groupe Pink Floyd.

Au début des années 1960, il joue dans divers groupes avant de rejoindre le groupe T-Set, formé par Roger Waters, Rick Wright, Nick Mason et Bob Klose, en 1965. Le groupe change de nom lorsqu’il se révèle qu’un autre groupe porte le même nom, et c’est Barrett qui trouve le nouveau nom en juxtaposant les noms de deux joueurs de blues : Pink Anderson et Floyd Council. Ils deviennent donc The Pink Floyd Sound, puis simplement Pink Floyd.

Il incarne un temps le mouvement psychédélique britannique : sa fraicheur d’inspiration, sa musique hantée par l’enfance (See Emily Play), son utilisation des boîtes d’écho, et plus tard son personnage proche de la schizophrénie font sensation.

Principal auteur et compositeur du premier album de Pink Floyd, The Piper at the Gates of Dawn (1967) ses contributions au second, A Saucerful of Secrets, se réduisent à un seul morceau, Jugband Blues. Incompris face à ses problèmes d’addiction et incapable de prendre la mesure des premiers succès du groupe, Syd glisse petit à petit dans un état second qui va pousser les autres membres du Pink Floyd, en décalage, à l’écarter du groupe. Lors des concerts, Barrett est absent, ravagé par les hallucinations dues sans doute à des prises quasi-quotidiennes de LSD qui accentuent sa schizophrénie. Cliniquement, il n’a pas été reconnu comme tel, mais comme le pense son ami David Gilmour, qui le remplaça comme guitariste de Pink Floyd, les drogues ont joué le rôle de catalyseur pour son incapacité à être idolâtré (incapacité réelle puisqu’elle le rend « fou »). Au début de l’année 1968, les autres membres du groupe font appel à Gilmour pour pallier ses déficiences sur scène, mais le groupe ne joue que brièvement à cinq : l’exclusion de Barrett est rendue publique au début du mois d’avril[1].

Syd enregistre deux albums solo dans les années qui suivent : The Madcap Laughs (1970) et Barrett (1971) puis jusqu’en 1974 d’autres très brèves sessions d’enregistrement publiée en grande partie dans Opel ou disponibles sur Internet, dans les compilations (non officielles) Have You Got It Yet. David Gilmour et Rick Wright l’aident en produisant ses albums. Souvent, Syd arrive en studio sous l’emprise d’acides. Les prises sont aléatoires et Gilmour doit intervenir de temps en temps pour reprendre quelques prises inaudibles. Barrett ne retrouve pas pour autant le succès rencontré avec Pink Floyd. Le second album est enregistré avec les membres de Soft Machine, groupe anglais de la même génération très réputé pour son psychédélisme novateur. Dans un entretien, il déclare que le plus important pour lui est de faire en sorte que chaque album soit mieux que le précédent, et il semble avoir été très satisfait des deux albums sortis sous son nom. Le groupe lui rendra hommage en 1975 dans un album intitulé Wish You Were Here.

1972 sera l’année de sa derniere réelle tentative de retour discographique avec le très éphémère groupe Stars qui le reunit au batteur Twink ( Pretty Things, Pink Fairies ) pour quelques répétitions et deux concerts. Il semble qu’il ait été approché de façon infructueuse par David Bowie pour d’eventuelles séances de studio au cours de l’année 1974 .

Les chansons de Barrett doivent beaucoup à la comptine ; mais c’est sa façon de modeler la structure de la chanson par rapport à la longueur des paroles (Bike), son traitement inédit de la cassure harmonique, sa maîtrise du chaos (Apples And Oranges, qui semble toujours au bord de la décomposition mais tient bon), et son chant grave voir rocailleux, très juste mais aux airs de faux amateur, qui oscille entre le parlé et le chanté, se perdant parfois dans les aigus (Effervescing Elephant) qui rendent son ton intriguant. Il est aussi très doué pour les jeux sur les mots et la provocation dans le ton au service d’atmosphères mélodiques riches et complexes, mais paradoxalement des mélodies simples, dans le sens qu’elles vont droit au but, devenant entêtantes, parfaitement reconnaissables et ciselées telles qu’on les connaît par cœur : c’est semble-t-il une des raisons de l’adulation dont il fait preuve dans les milieux rock.

Les dernières années (décennies) de sa vie, Syd Barrett vit dans la banlieue de Cambridge, s’adonne à ses passions du jardinage et de la peinture. Lui même disait au début des années 1970 qu’il pensait qu’il finirait sa vie en tant que peintre et non en tant que musicien. Ses peintures sont restées inconnues du public à partir du moment où il s’est mis à vivre en ermite. Il a également écrit un livre - non publié - traitant de l’histoire de l’art, et que sa sœur - dans un entretien accordé peu après la mort de son frère - a révélé détenir. Dans le même entretien, elle dit qu’il a perdu tout intérêt pour la musique pop et qu’il écoutait seulement du jazz. Elle explique qu’il disait comprendre ce que les admirateurs attendaient de lui, mais que ça n’était plus lui et donc ne l’intéressait pas. Il vivait reclus par simple choix, ce qui ne l’empêchait pas d’aller par exemple aux musées à Londres. Les états végétatifs ou dépressifs - et la déchéance qui va avec - qu’on lui attribue seraient peut-être des légendes. On ne sait cependant presque rien de ces années-là, ni si les drogues ont eu des séquelles importantes ou pas, ni en quoi sa vie à la fin des années 70 était différente de celle dans les années 80, ou 90, ou 2000 !

Syd Barrett est décédé le 7 juillet 2006 à son domicile de Cambridge à l’âge de 60 ans des suites de complications liées au diabète.David Gilmour a dit de lui qu’il fut l’un des rares génies de la musique pop.

Modification faite par rupellois le 26 nov. 2012, 14h22m

Sources (voir l'historique)

Wikipedia France

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 3. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.

Plus d'infos

Depuis d'autres sources.

Liens
Labels