Biographie

Peut importe les étiquettes, car une fois passé un prélude « pluvieux » au clavier porteur d’une atmosphère unique, le groupe nous fait entrer de plein pied dans un album riche de mille nuances et mélodies intemporelles.

After The Rain, « après la pluie » donc, les nuages commencent à se dissiper et les quelques éclairs azur d’ »Overboard » viennent magnifiquement apaiser les caprices de la météo, pour nous transporter dans un autre monde, un univers intense et à la pureté inestimable. Un chant tout en mélancolie douloureuse, comme une complainte desespérée et émouvante, des arrangements synthétiques couplés à des instrumentations rock ambitieuses, Sans Seraph met d’entrée la barre très haut.

Pour ne plus jamais redescendre sur terre. Avec « Nocturne », on retrouve ce qui peut faire la classe d’un groupe tel que A Perfect Circle ou dredg, une mélodie à fleur de peau, des post-rock et une intensité émotionnelle sans égal… pour un bijou émo-rock d’une puissance qui confine au sublime. Un court interlude à l’ambiance étonnamment travaillée pour se remettre de nos émotions (« In The Distance ») et le groupe enchaîne avec « It Matters To Me » puis « Eyes », deux morceaux où les américains nous offre des instants de ballades mélodiques émo-pop-rock à la manière des français de Curtiss ou A Red Season Shade avant de nous emporter par le souffle épique de leur musique. Avalanche de guitares, rythmiques changeantes, chant au diapason, les Sans Seraph semblent être capables de faire ce qu’ils veulent sans jamais décevoir. On essaie alors de revoir notre niveau d’exigeance à la hausse, mais il n’y a finalement pas grand chose à redire, les natifs de Nashville ont tout (du moins sur cet album) d’un futur grand groupe, si ce n’est déjà le cas (le magnifique « December »). Ajouté à cela une maîtrise formelle de tous les instants et l’on se rend compte qu’autant artistiquement que techniquement, le groupe livre avec After The Rain ce qui ressemble au fil des écoutes, de plus en plus à un authentique un chef-d’oeuvre (« Atropos »). Et si on a longtemps regrettré la fin de l’aventure Shun, rassurons-nous de savoir que Sans Seraph, certes en prenant son temps, a désormais tout pour assurer sa succession, même dans une veine plus pop-rock alternative, mais avec un talent hors-norme.

Membres

Billy White - chant (ex-Shun)
Christopher Pottinger - basse (ex-Shun)
Kevin Comeaux - batterie, percussions, choeurs
Mark Summarell - guitares, choeurs
Jared Cooper - tous instruments

2003
Nashville, USA

Modification faite par [utilisateur supprimé] le 24 mars 2009, 4h02m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Formé en
  • 2003
Créé en/à
  • Nashville, USA

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.

Plus d'infos

Depuis d'autres sources.

Liens