Biographie

Peter Joseph Andrew Hammill (né le 5 novembre 1948) est un chanteur-compositeur anglais, membre fondateur du groupe de rock progressif Van der Graaf Generator. Bien qu’il soit claviériste et guitariste, c’est sa voix qui le distingue le plus. Il est également producteur de ses disques et occasionnellement de ceux d’autres artistes. Il s’est marié avec sa femme Hilary en 1978 et est père de trois enfants.

La carrière solo de Peter Hammill commence en 1971 avec l’album « Fool’s Mate » alors que la formation Van der Graaf Generator existe toujours. Durant toutes les années 1970 il existe une grande proximité en sa production personnelle et celle du groupe. D’un côté, il accentue la tendance faisant de lui l’auteur exclusif de la très grande majorité des chansons du groupe et, de l’autre côté, ce sont les membres du groupe qui l’accompagnent musicalement dans ses albums solo. On note toutefois une plus forte propension à aborder des thèmes plus personnels, voire intimes, dans ses album solo alors que la thématique du groupe reste plus universelle.

Alors que le groupe vit sa première dislocation, il publie en 1975 l’album « Nadir’s Big Chance » dans lequel certains, dont John Lydon des Sex Pistols, ont voulu voir un précurseur du courant punk.

Il est très malaisé de définir de grandes périodes dans sa production. À l’image de sa musique celle-ci ne succombe qu’exceptionnellement aux modes et fait l’objet de nombreuses ruptures et retours en arrière constituant un ensemble d’apparence chaotique. Malgré une production abondante, il est rare d’avoir le sentiment d’une continuité d’un album à l’autre, même s’il n’explore pas tous les horizons musicaux sa production reste très diversifiée et témoigne d’une recherche constante de nouveautés sonores.

Jusqu’à « pH7 » (1979) il est publié sous le label Charisma Records. À partir de cette date il a publié sous différents labels jusqu’en 1991 où il monte son propre label Fie! qu’il inaugure avec la publication de Fireships. C’est sous ce label que sont désormais publiées toutes ses nouvelles productions et rééditées la plupart de ses œuvres antérieures.

En décembre 2003 il survit à une attaque cardiaque qui, si elle met fin à sa carrière de fumeur, ne fait qu’interrompre brièvement sa carrière musicale puisqu’il repart en tournée moins d’un an après et sort l’album Incoherence. Fin 2004 il se rend en Italie pour recevoir le Prix Tenco en tant qu’auteur.

En décembre 2006 il sort Singularity, et Thin Air en juin 2009. Un double CD Live: « Pno, Gtr, Vox » est sorti en octobre 2011. Consequences en avril 2012 est son dernier album studio en date.

Sa voix :

La voix de Peter Hammill est sans doute l’élément qui le distingue le plus. Enfant il était choriste chez les jésuites, son accent reste toujours typiquement anglais « middle class » (plutôt qu’américain) et s’étend du chuchotement jusqu’au cri ou hurlement (qui demeurent toutefois très maîtrisés). Le registre vocal va du baryton jusqu’au fausset et passe aisément de l’un à l’autre, il grogne, murmure, voire crie à tel point que l’on a souvent comparé sa voix à la guitare de Jimi Hendrix.

Ses paroles :

Mis à part quelques rare exceptions (tel Four Pails de l’album « Skin »), il est l’auteur unique de l’ensemble des textes de sa production solo.

Peter Hammill fait preuve d’un lyrisme très caractéristique, ses thèmes de prédilection sont notamment l’amour, la mort et le vieillissement, la politique, l’introspection et la religion. Il fait souvent des références à des auteurs et des œuvres de littérature : Shakespeare, Edgar Allan Poe ou encore moins connus du grand public tel dans le titre Viking de l’album Fool’s Mate.

Sa musique :

Autodidacte, outre sa voix, ses instruments sont les claviers et la guitare aussi bien acoustique qu’électrique. Avec le temps et l’arrivée des technologies numériques, Peter Hammill réalise lui-même la plupart des arrangements.

Du fait de sa participation à Van Der Graaf Generator sa musique a souvent été qualifiée de rock progressif bien que Peter Hammill ait toujours réfuté cette affiliation tant au sein du groupe que vis à vis de sa carrière solo. Quand on lui pose la question, Peter Hammill admet lui-même que sa musique ne peut se réduire à une catégorie unique.

En dehors de la permanence de sa voix si caractéristique, il existe une diversité telle que toute classification serait nécessairement réductrice. Il existe toutefois certaines caractéristiques qui sont comme une signature dans la plupart de ses compositions. Il est ainsi fréquent et presque systématique que la ligne mélodique fasse l’objet de ruptures souvent imprévisibles voire chaotiques et ce même pour un auditeur accoutumé du style. La ligne mélodique fait elle-même l’objet de nombreuses variations parfois émaillées de surprenantes dissonances qui passeraient aisément pour des « fausses notes » s’il n’était pas aussi manifeste qu’elles sont délibérées et parties prenantes de la composition.

Modification faite par Mat-Pooneil le 31 jui. 2014, 21h40m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 6. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.