Biographie

John Michael Osbourne, plus connu sous le nom de Ozzy Osbourne, est un chanteur britannique né le 3 décembre 1948 à Aston, Birmingham. Il est également surnommé « The mad man » en référence aux frasques de sa vie privée et de ses prestations sur scène.

Ozzy, qui était un étudiant plutôt médiocre, commença à chanter dès le secondaire. Il fit d’ailleurs partie du groupe The Approach qui reprenait des pièces de Otis Redding qui sonnaient comme de la « merde disco » selon les dires d’Ozzy lui-même. Il fit ensuite partie de Rare Breed avec Geezer Butler. Plus tard, ils rejoignirent Tony Iommi et Bill Ward dans Polka Tulk qui devint Earth pour ensuite devenir Black Sabbath.

Pendant ses années avec Black Sabbath, il se maria une première fois et eut 2 enfants : Louie et Jessica. Il fut congédié du groupe en 1979, à cause de sa trop grande consommation d’alcool et de drogues. Il ne participait plus aux enregistrements du groupe à partir du moment où il avait enregistré sa partie. On ne lui faisait écouter que la version finale des enregistrements. C’est Tony qui a pris la décision de le congédier, mais c’est Bill, son meilleur ami, qui lui a annoncé. Ozzy chantait les textes de Geezer Butler qui écrivait la plupart des paroles du groupe . Il n’écrivit donc pas les plus grands succès de Black Sabbath, ceux qui sont désormais considérés comme des classiques.Mais les marqua tout de même de son style de voix.


L’après Black Sabbath [modifier]
Lorsqu’il quitta le groupe, il sombra encore plus dans la drogue qu’il se faisait livrer à son appartement. Lorsque Sharon (la fille du gérant de Black Sabbath) vint pour des dettes, elle le vit et décida de l’aider à se sortir de là. Elle arriva une journée en lui disant: « lève toi, prends une douche on va voir des maisons de disques ». Ozzy alla chez Sony Music mais il avait bu. Arrivant devant les producteurs il vit deux colombes, il les libéra, mais l’une d’elles revint, c’est alors qu’il lui arracha la tête avec les dents. Les personnes de Sony trouvèrent heureusement que c’était ce qu’il leur fallait. Cette anecdote construira la légende ; il fera de même plus tard avec une chauve-souris lancée sur scène par un fan. Ozzy clama qu’il avait pris l’animal pour un jouet en plastique, mais cette fois, il dû se faire vacciner contre la rage (il se fit vacciner et tout rentra dans l’ordre) [1].

Il s’entoura de musiciens chevronnés pour enregistrer ses propres succès. On pouvait trouver Randy Rhoads (né Randall William Rhoads le 6 décembre 1956 à Santa Monica en Californie et décédé le 19 mars 1982) de Quiet Riot à la guitare, Bob Daisley de Rainbow à la basse et Lee Kerslake (ex-Uriah Heep) à la batterie. Sharon, la fille de son gérant Don Arden, devint sa gérante en plus de son amie de cœur. Ils allaient se marier quelques temps plus tard et avoir 2 filles : Aimee et Kelly et 1 garçon : Jack.

Randy Rhoads impressionna par son talent exceptionnel sur le premier album d’Ozzy, Blizzard Of Ozz. Pour l’album suivant, Diary Of A Madman, Daisley et Kerslake quittèrent pour être remplacés par Rudy Sarzo à la basse et Tommy Aldridge à la batterie. 1982 fut une année difficile pour Ozzy. Tout d’abord, il dut être traité pour la rage, parce qu’il avait mordu la tête d’une chauve-souris sur scène. Puis, dans la même année, son guitariste, Randy Rhoads, perdit la vie dans un accident d’avion alors qu’il n’avait que 25 ans et une carrière magnifique devant lui. Il fut remplacé par Brad Gillis. Avant la fin de l’année, on fit paraître un double album en concert contenant des classiques de Black Sabbath (Speak Of The Devil). Suite à la tournée, Sarzo et Gillis quittèrent Ozzy. Daisley fit un retour et la guitare fut assurée par Jake E. Lee. Après la sortie de Bark At The Moon en 1983, c’était au tour de Aldridge de quitter le groupe et il fut remplacé par le batteur de renom Carmine Appice (né le 15 décembre 1946 à Staten Island, New York). Cette combinaison fut de courte durée et Appice fut remplacé par Randy Castillo et Phil Soussan prit la relève à la basse. En 1986, on mit sur le marché l’album The Ultimate Sin, suivit l’année suivante par un album en concert mettant en vedette le regretté Randy Rhoads (Tribute). Daisley joua sur l’album No Rest For The Wicked en 1988, mais il fut remplacé par Geezer Butler pour la tournée subséquente. Sur cet album, on retrouvait aussi le jeune guitariste talentueux Zakk Wylde de Jersey City au New Jersey qui demeura avec Ozzy pour les 7 années suivantes.

La fin des années 80 fut une période plutôt difficile pour Ozzy. Il fut poursuivi pour avoir incité des jeunes au suicide à cause des textes de ses chansons (notamment « Suicide Solution » de l’album The Blizzard of Ozz). Heureusement, il fut déclaré non coupable. Sa femme Sharon l’aida à surmonter son problème d’alcool, bien qu’il ait tenté de l’étrangler un soir de beuverie. En mars 1989, Ozzy put savourer un succès au top 10 grâce à un duo avec Lita Ford : « Close My Eyes Forever ». En 1992, il démarra une longue tournée suite à la sortie de No More Tears, mais il fut ralenti par une fracture multiple à un pied. Il alla donner un concert pour la première fois à San Antonio, Texas depuis qu’il y avait été banni en 1982 alors qu’il avait uriné sur le mur d’un monument historique habillé en robe (sa femme avait enlevé tous ses vêtements de l’hôtel pour qu’il ne sorte pas boire). En 1994, il travailla avec Therapy? pour enregistrer Iron Man pour l’album hommage à Black Sabbath Nativity In Black. Un nouvel album suivit en 1995 (Ozzmosis) avec Geezer Butler à la basse, Rick Wakeman aux claviers, Zakk Wylde à la guitare et Deen Castronovo à la batterie.

En 1997, Ozzy mit sur le marché The Ozzman Cometh qui était une compilation de ses plus grands succès avec des enregistrements inédits datant de la belle époque de Black Sabbath. Il s’agissait d’une bonne introduction à la réunification de ce groupe légendaire pour une nouvelle tournée. En 2001, on avait droit à un nouvel album de Ozzy Osbourne : Down To Earth, extrêmement fidèle à son style. Un album qui nous rappelle que Ozzy et Black Sabbath faisaient du heavy metal bien avant tout le monde et qu’ils demeurent les maîtres du style.

En 2001, MTV débuta une série sur sa vie alors qu’une équipe de tournage suit Ozzy et sa famille dans leur vie de tous les jours. The Osbournes allait devenir le plus gros succès de l’histoire de MTV et allait pousser plusieurs autres artistes à tenter la même expérience, mais sans grand succès.

Modification faite par ninathorn le 16 mai 2007, 12h29m

Sources

Wikipedia

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.