Version 1

Omnicore

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Omnicore est une formation appartenant à la scène industrielle française.

Sommaire
1 Biographie
2 Participants
3 Discographie
4 Concerts



Biographie
Primitivement Omnicore offre, avec Der Peaker, une première partie de carrière electro-indus et influencée par la scène electro-dark de la deuxième moitié des années 1990 : Velvet Acid Christ, :Wumpscut::, Calva Y Nada ou Feindflug, le label Cold Meat Industry (In Slaughter Natives) et l’indus rythmique du label Ant-Zen (Imminent, Noisex, Synapscape).

La seconde partie prend un tournant résolument symphonique et martial, sous l’influence de Nebel, et plus expérimental, sous celle de Cypher, et les influences d’In Slaughter Natives, Der Blutharsch, Death in June, Darkwood, Ordo Equilibrio et The Moon Lay Hidden Beneath A Cloud, croisées avec de Hans Werner Henze et Igor Stravinski pèsent sur la composition de l’album qui a fait, à ce jour, la notoriété d’Omnicore : Mass Murderer

« Froide », « sombre » et « désenchantée » sont les qualificatifs qui peuvent désigner la musique d’Omnicore.

Fondée par Anthony Monteil en 1999, à partir de plusieurs expérimentations remontant à 1990. La guerre, la souffrance, la destruction de l’environnement, l’endoctrinement des esprits et la folie constituent les thèmes principaux développés par Omnicore. Cette formation affiche un antifascisme assumé qui lui vaut quelques inimitiés dans une scène marquée pour certains de ses représentants par une certaine ambiguïté politique.

Anthony Monteil appartient ou a appartenu à un grand nombre de projets musicaux français :

- fondateur en 1999 et leader de la formation gothique/rock/wave Evil Flowers

- percussionniste dans Mlada Fronta très brièvement en 2005

- batteur dans Wired Brain en 2004

- ingénieur du son pour International, Thanacid, Streeturchin

- participations diverses auprès de Kabbal Karma et T.S.T. (projets musicaux de Régis Blanc)

- projets solo : Vassalfada, indus technoïde dont un titre se trouve dans la compilation Q/F/G sortie en 2004 sur le label Parametric et E.L.P., trance/goa

Il dirige depuis 1998 l’association lyonnaise Paranoid (ex-Peak Level System).


Participants

- Manon Guéraud (2000 – 2002) au chant et à l’écriture de certaines paroles de l’album Der Peaker. Amie de longue date d’Anthony et diva iconoclaste, elle quitte tacitement la formation à un tournant de sa vie personnelle.

- Nebel ( 2002 – 2003) au chant, aux claviers et à l’écriture de certaines paroles (« Complices », « Les altérations cadavériques », « Stahlnebel », « Hate,Revenge, Power & Blood », « Triumph of death » et « Strong new world ») et à la composition des arrangements de l’album Mass Murderer. Elle rencontre Anthony en 1997 et organise de 1999 à 2003 des soirées dont notamment les soirées « L’Âme Résistante » sur Lyon. Elle intègre un court instant Evil Flowers en tant que bassiste de fin 1999 à début 2000. Elle rejoint la formation début 2002 pour la composition de Mass Murderer puis la quitte au moment du premier concert de cet album en raison de divergences avec les autres membres. Désormais résidente suisse, elle y organise les soirées et festivals « Sonorités Obscures », association qu’elle a cofondée en 2003. Elle mixe en tant que DJ dans des soirées indus/néofolk en Suisse et se consacre aussi à la photographie.

- Cypher (2000 – 2005) à la basse, au chant et à l’écriture de certaines paroles de Mass Murderer (« Redemption/Sedition » et « Reward The Guilty »). De formation classique, rencontré fin 1999, il sympathise avec Anthony et, ensemble, organisent une série de 9 soirées et concerts electro/goth/indus sur Lyon dans divers lieux et participent à l’émergence de la fédération de la scène underground française en invitant des DJ (Darkt56, Kam 100’s, Mythra, CB-12, Dr.Body) et des artistes de renom (Imminent, Coal Stones, Noisex, Skoyz, Wired Brain, Burning Gates, HIV+) et en concluant des partenariats avec des labels (Ombre Sonore, Darkside, Euterpe) et des magazines (D-Side, Elegy). Ils reçoivent également le support du couturier grenoblois Hors-Norm. Cypher devient fin 2000 le deuxième membre d’Omnicore à l’occasion de la sortie de Der Peaker chez La Citadelle, sur lequel ne figure qu’un seul titre comprenant l’une de ses lignes de basse (« Make A Choice »). Cypher est, depuis 2006, membre du collectif néoclassique/darkfolk TAT et a posé une ligne de basse sur le titre « Mon Rêve Est Un Chêne Creux » de l’album gratuitement téléchargeable Quinta Essentia. Le second album, Le Sperme De Tous Les Métaux, sort en septembre 2007 sur le label genevois Urgence Disk Records, et l’on y trouve une nouvelle participation de Cypher sur le titre « Thalidomide : Absolution ». Il apparaît sur scène à chaque concert, à la basse. Il mixe en outre épisodiquement en tant que DJ dans quelques soirées electro/goth/indus en France et en Belgique.


Discographie

Albums produits et pressés :




Der Peaker, La Citadelle, 2001, 900 exemplaires en boîtier cristal et 300 en Digipak. Anecdote : les 300 Digipaks présentent un défaut : la fente censée soutenir le livret a été perforée en haut au lieu d’en bas, ce qui fait que le livret à la fâcheuse tendance à s’échapper à l’ouverture du Digipak
Mass Murderer, Divine Comedy Records, 2004, deux pressages consécutifs de 500 exemplaires boîtier cristal. Jaquette « art nouveau » et S/M réalisée par Lucas Grenier (graphiste alors membre de Peak Level System). Anecdote : un pressage en vinyle 33 tours Picture-disc à 100 exemplaires avait été durant un temps envisagé par Divine Comedy grâce à un mystérieux mécène avide d’objets de collection exclusifs

Démos CD-R :

Der Peaker, autoproduit, 2000. Il correspond à sa version pressée à quelques exceptions près :
La jaquette, qui reproduit le tête d’un chien vue de dessus : la chienne Manga qui appartenait à Alexandra Grenier, alors chanteuse d’Evil Flowers et auteure du graphisme de ce lay-out,
Le titre « Decapitated Aphrodisis », « La Menace » (titre très ambiant qui ouvrait les concerts de la période 2001-2002) et les mixes différents de « Serial Believer » n’y figurent pas,
A la place on y trouve trois titres live fusionnés en une seule piste, enregistrés en décembre 1999 au local de l’association beaujolaise D/K/P , d’une durée de vingt minutes environ, sous l’appellation « electrodigitalpeakindustry ».



Serial Believer, EP autoproduit comprenant les trois versions du titre phare de Der Peaker, qui seront reprises dans sa version pressée, un morceau présent dans cette même version mais absent de la démo, « Decapitated Aphrodisis » et le remix du titre « Armageddon » de HIV+



Mass Murderer, démo destinée à la prospection des labels durant l’automne 2003, contenant l’ensemble des titres de la version finale, mais dont trois sont alors encore à l’état d’ébauche. Le packaging retenu est composé d’une pochette façon 45 tours, en papier Canson marron, typographie gothique et photo de jeunesses hitlériennes (influencée par l’esthétique de Joy Division), et d’un label autocollant représentant un Poilu de la guerre 1914-1918 partiellement enseveli (influencé par l’esthétique de Les Joyaux De La Princesse). Distribuée à moins d’une dizaine d’exemplaires, cette démo se retrouvera pourtant largement diffusée sur les réseaux de partage Peer-to-Peer quelques jours seulement après son expédition.



Compilations :

Apostasis, 2000, CD-R tiré à 200 exemplaires et distribué lors de la soirée Apostasis du 30 septembre 2000, à Lyon (Bar Ibiza) avec l’un des remixes de « Serial Believer » et « Decapitated Aphrodisis » Anecdote : elle contient également un titre inédit de Psycho Industry : la reprise de la reprise de « Shout » de Tears For Fears par SUP Spherical Unit Provided
Apostasis 2, 2001, CD-R tiré à 100 exemplaires et distribuée lors de la soirée Apostasis du 17 mars 2001, à Villeurbanne (Pezner) avec le titre « Mass Murderer » qualifié plus tard de « Sexorcist Mix » pour le distinguer de son homologue présent sur l’album éponyme
Peak Level System, 2001, CD-R édité dans le but de promouvoir les formations musicales affiliées à l’association, avec l’un des remixes de « Serial Believer » et « Decapitated Aphrodisis »
Trees On Oscillation vol 2, 2002, Divine Comedy Records avec le titre exclusif « Hypnorder »,
Armageddon’s Reports, 2003, Divine Comedy Records, avec le titre « Blackstorm ». Cette compilation avait pour but de réunir l’ensemble des artistes ayant joué lors d’une des soirées Armageddon organisées durant de nombreuses années au Trolleybus de Marseille par HIV+
Ny regret du passé, Ny haine de l’avenir, 2004, e-compilation du webzine http://www.dark-folk.it, avec le titre « Dying In Berlin »
Gloria Victis Vae Victis, 2005, War Office Propaganda, avec le titre exclusif « Substitute For Victory » qui illustrait la vidéo d’introduction des concerts de la tournée 2004/2005,
Dent De Lyon, Walnut+Locust, 2005, e-compilation avec le remix « Dark Club Edit » du titre « Dying In Berlin » par Brainleisure, gratuitement téléchargeable ici
Elektro Shock, 2006, compilation CD-R tirée à 100 exemplaires et distribuée aux clients de l’une de leurs soirées gothiques fin 2006, de l’association rouennaise Katakomb, avec le titre « Black Storm »,
Remixes par Omnicore de :

Apophasis avec le titre « Innocence », à l’origine issu de la B.O.F « Nusqama », inédit à ce jour
HIV+ avec le titre « Armageddon » ; ce remix se retrouve sur l’EP autoproduit Serial Believer et sur l’album Hypnoise Movement d’HIV+ (2001, Divine Comedy Records)
Wired Brain, avec le « tribal mix » du titre « Replicant » sur le EP éponyme (2004, Cortex Records)
Titre d’Omnicore remixés par :

AHC : « Strong New World », inédit à ce jour
Brainleisure : « Dying In Berlin [Dark Club Edit] », présent sur la e-compilation Dent De Lyon
On parle également de l’existence de remixes de titres d’Omnicore par HIV+ et par Skoyz mais qui n’ont jamais circulé encore

Autres titre d’Omnicore restés inédits à ce jour :

« 15 Minutes Of Fame », titre versus cocomposé avec Wired Brain, non retenu pour la double-compilation axc_labs (Axesscode, 2004)
« Triumph Of Death [Power Noise Mix] », mix différent du titre de Mass Murderer, non retenu pour la compilation Q/F/G ( Parametric, 2004)

Concerts

décembre 1999 – local D/K/P – Beaujolais – Anthony seul
31 mai 2000 – Plastic People – Lyon – Soirée Apostasis coorganisée avec le magazine Elegy – Anthony seul
21 juin 2000 – place de La Martinière – Lyon – Fête de la Musique – Anthony seul – concert ayant duré moins de 6 minutes en raison d’une coupure d’électricité décidée par la Mairie de Lyon sans préavis
30 septembre 2000 – Bar Ibiza – Lyon – soirée Apostasis coorganisée avec le magazine D-Side – Anthony et Manon – autres artistes présents : Evil Flowers et Psycho Industry
17 mars 2001 – Pezner – Villeurbanne – soirée Apostasis – Anthony et Cypher, masqués – premières projections vidéos par Lucas Grenier – autres artistes présents : Imminent et Coal Stones (side-project de Sator Absentia)
15 avril 2001 – Trolleybus – Marseille – soirée Armageddon – Anthony et Cypher, masqués – autres artistes présents : Mlada Fronta et HIV+
26 janvier 2002 – Péniche Jacoutot – Strasbourg – soirée Eurydice – Anthony, Manon et Cypher - projections de diapositives - photos consultables ici
2 mars 2002 – Pezner – Villeurbanne – Soirée La Citadelle – Anthony, Nebel et Cypher – autres artistes présents : Kom-Intern et Kabbal Karma feat. Erszebeth
30 novembre 2002 – Poste à Galène – Marseille – Anthony, Nebel et Cypher – autres artistes présents : Psychicold et performances des Hiroshima United Artists et de Tamsdead. Nebel en DJ
une prestation scénique initialement prévue le 11 octobre 2003 à l’occasion d’un concert au Confluent, à Lyon, avec Tribe Of Circle, fut annulée en raison de dissensions internes qui conduisirent au départ de Nebel de la formation.
14 novembre 2004 – Emporium Galorium – Rouen – Soirée Katakomb – Anthony et Cypher – première projection d’un montage autour du film La Vénus En Fourrure de Victor Nieuwenhuijs & Maartje Seyferth, ouvert par un générique d’introduction sonorisé par le titre « Substitute For Victory ». Photos consultables ici
26 mars 2005 – Red Devil – Nice – soirée L’Aigle Mécanique – Anthony et Cypher - montage remanié par rapport à Rouen faisant apparaître les crédits
5 avril 2005 – Magasin 4 – Bruxelles – festival Divine Comedy Records / Le Fantastique – Anthony et Cypher – autres artistes présents : Lith, Tzolk’In et A Challenge Of Honour - Cypher en DJ
6 mai 2005 – Salle polyvalente de Plougastel-Daoulas – Anthony et Cypher – autres artistes présents : Death In June et Dernière Volonté. Chroniques et photos accessibles par ici
Ce concert marquera la fin de la collaboration d’Anthony et de Cypher et l’ensommeillement, pour ne pas dire la dissolution d’Omnicore.

Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Omnicore »

Modification faite par cypher_omnicore le 7 jan. 2008, 18h55m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 1. Voir la dernière version, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.

Plus d'infos

Depuis d'autres sources.

Liens
Labels