Biographie

Manfred Mann est un groupe de rock britannique formé en 1962. La formation a touché à la plupart des genres de musique : musique pop, R&B, jazz-rock fusion et rock progressif. M. M. est surtout connu pour les adaptations de titres de Bob Dylan et Bruce Springteen

Le groupe originel formé par Manfred Mann (claviers) et Mike Hugg à Londres en décembre 1962 s’appelle Mann-Hugg Blues Brothers. Le groupe est complété par Mike Vickers (guitare), Dave Richmond (basse), et Paul Jones (voix et harmonica). Le groupe issu du boom du blues anglais du début des 60’s tourne beaucoup dans les clubs durant les années 1962-63 et se fait surtout remarquer par le son de Manfred et la voix de Paul Jones. Le groupe signe chez HTV Records en mars 1963 et change son nom en Manfred Mann et sort un 45t jazzy musical « Why should we not? » en juillet 1963. Sans grand succès.

En 1964, l’émission Ready Steady Go! (de la chaîne de musique ITV) leur commande un nouveau générique. Ce sera 5-4-3-2-1 qui grimpe à la 5e place des charts. Après ce premier succès, premier départ : Dave Richmond quitte le groupe, remplacé par Tom McGuiness. Le grand succès viendra avec la reprise d’un titre des Exciters « Do Wah Diddy Diddy » qui monte à la première place des charts US et anglais en 1964. En 1965, le groupe aligne les hits, avec leurs propres titres et des reprises, de Dylan en particulier « With God On Our Side » et sort un EP qui sera un best seller de l’année The One In the Middle EP

Après le hit If You Gotta Go, Go Now, Jones annonce son intention de quitter le groupe pour une carrière solo.

Jones restera un an de plus, mais c’est Vickers qui s’en va, remplacé par Jack Bruce des John Mayall’s Bluesbreakers. Finalement ce sera Mike d’Abo qui prendra la place de Jones tandis que Jack Bruce s’en va de son côté former Cream. Il sera remplacé par Klaus Voormann tandis que Mc Guiness endosse le rôle de guitariste.

Enfin, le groupe signe chez Fontana Records…

Avec d’Abo, le groupe s’oriente vers une pop acoustique « dylanesque » (commentaires sociaux, surréalisme dans les textes…) Leur premier single chez Fontana est justement une reprise de Dylan « Just Like A Woman » et leur plus grand hit arrive avec une autre reprise du même, « Quinn the Eskimo (The Mighty Quinn) ». Entre ces deux succès, « Ha! Ha! Said The Clown » a conquis le public français par son rythme enjoué.

Cependant, le groupe se lasse d’être considéré simplement comme une machine à aligner les hit-singles (leurs deux derniers albums ne se sont pas très bien vendu) et éclate en 1969.

Manfred Mann se tourne alors vers l’écriture de jingles publicitaires tout en poursuivant une carrière sous la forme d’un groupe… de jazz-rock expérimental avec Mike Hugg. Un beau pied de nez aux années de singles calibrés radio et un désarroi certain chez les fans. Le « concept » ne dure que deux ans, place alors au Manfred Mann’s Earth Band en 1971.

Le nouveau groupe prend, à nouveau, une direction différente du format 3 minutes pop et sage pour s’orienter vers une combinaison de rock progressif et de mélodies imparables.

Nous sommes en plein dans les années 1970 et les thèmes de l’espace, de l’écologie seront des thèmes désormais récurrents.

Modification faite par rockxxz le 20 déc. 2008, 2h02m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.