Biographie

Né à Marseille en 1963, Louis Winsberg aborde la guitare à l’âge de douze ans, avec des amis gitans, le groupe Los Reyes devenus depuis les Gipsy King. Il étudie la guitare classique pendant deux ans, travaille le jazz en autodidacte et participe à des stages dirigés par Christian Escoudé, Gérard Marais et Boell & Roubach.

En 1979, il s’installe à Paris et commence à se produire dans les clubs parisiens, tout en continuant ses études au Lycée Musical de Sèvres.
En 1981, il participe à son premier enregistrement avec Los Reyes.

En 1983, il remporte le premier prix de soliste du Concours National de la Défense. Dès lors, il occupe une place de choix sur la scène française, et devient professeur au CIM à Paris.

Il se produit alors dans de nombreuses formations : Antoine Illouz, Antoine Hervé, Elisabeth Caumont, Eric Le lann (avec lequel il enregistrera en compagnie de Mike Stern, Eddie Gomez, Mino Cinélu et Paco Sery). C’est en 1984 que la rencontre avec Jean-Pierre Como et Paco Sery donne naissance au groupe Sixun , avec lequel il enregistrera 9 albums, 3 clips et effectuera de nombreuses tournées en France et à l’étranger. Louis Winsberg est alors en France un des premiers à utiliser la guitare synthé. Il s’attache à une recherche sur le son, sur les musiques ethniques et leur aspect rythmique.

En 1987, il forme son propre trio basé sur des compositions originales et enregistre fin 88 l’album « Appassionata » qui affirme sa créativité.

Après l’envol de Sixun (90/91), il profite d’une année off pour renouveler l’expérience et enregistre son second album en leader : « Camino ». Il forme alors un quartet et le succès aidant, effectue une grande tournée en France et en Afrique, et participe au Midem 92.

Il travail également avec la compagnie de danse contemporaine « L’esquisse » (Bouvier/Obadia), pour laquelle il compose la musique de « Plein soleil » ( Exposition Universelle de Séville, Festival d’Avignon, Opéra Garnier à Paris).

En 1992, il signe, avec Sixun, chez Polygram Verve pour qui ils réaliseront deux albums et une compilation. La même année, il enregistre un disque en duo avec le guitariste Sylvain Luc : « Petits déjà… ».

En 1994, Sixun s’installe à New York durant six mois pour y faire des concerts et y enregistrer leur second album pour Polygram, « Lunatic Taxi » qu’ils enregistreront dans les studios de Power Station.

En 1996, après une longue tournée en Europe et en Asie avec Sixun, il enregistre son troisième album solo, « La Danse du Vent » qui sortira en 97 et sera suivi d’une importante tournée en France et en Afrique. Durant ces années, il se met à étudier le Flamenco et à rencontrer des musiciens issus de ce milieu. Il travaillera également avec les Doky Brothers, pour qui il enregistrera plusieurs albums et fera une tournée en Scandinavie en compagnie de Gino Vanelli et Randy Brecker.

En 1998, il enregistre le 9ème album avec Sixun, « Nouvelle Vague » qui sortira chez Warner. S’en suit une tournée en France.

Au début de l’année 1999, il fait une tournée en Afrique et dans l’Océan Indien avec le quintet de la Danse du vent. Par la suite, sortiront deux albums auxquels il aura participé : l’album « Laddé » des frères Touré-Touré (ayant eux-même participe au dernier album de Sixun), ainsi que l’album « Tribal Traquenard » de Stéphane Huchard, son premier album solo.

Courant avril 99, il effectue une série de concert au sein du quintet de Marc Berthoumieux, pour l’album « Les Couleurs d’ici », tournée qui va les amener jusqu’au Mexique.

En 2000, il organise des soirées improvisées au Baiser Salé à Paris sous le thème « Winsberg.World.Work ». Suite à une soirée flamenco, il met sur pied le projet « Jaleo » avec lequel il effectuera une résidence doublée d’une création à Valenciennes en mars.

Au même moment, la FNEIJ (Fédération Nationale des Ecoles d’influence Jazz) lui confie l’écriture du projet « Voies M?l?es », avec lequel jouera une dizaine de concerts et réalise l’album « Kékanta ». Sa rencontre avec Yvan Cassar l’amène à participer à l’album de Claude Nougaro « Embarquement Immédiat » et de Charles Aznavour « Aznavour 2000 ».

En 2001, il commence à tourner avec Dee Dee Bridgewater sur un nouveau spectacle autour des chansons de Kurt Weill.

La même année il sort un nouvel album « Jaleo » chez Universal qui sera suivi de plus de cent concerts en France et à l’étranger. Il jouera en 2003 en trio avec Emmanuel Bex et Aldo Romano, et en 2004 enregistrera son 2éme opus de Jaleo « Le bal des suds » qui tourne jusqu’en 2007.

Cette même année sortira un nouvel album avec Deedee Bridgewater sur les chansons françaises « J’ai deux amours » qui tournera également jusqu’en 2007.

Il enregistrera en 2004 avec le Paris Jazz Big Band comme invité sur l’album « Méditérranéo » et se produiront à l’Olympia.

En 2006, à l’occasion des 20ans de Sixun, il réalise un DVD avec le groupe à la Cigale à Paris. De 2003 à 2006, il réalisera une résidence d’artiste à Coutances avec le festival Jazz sous les pommiers qui lui permettra de mettre de nouveau projets sur pieds comme « Les trois Afriques » ou encore un duo avec Deedee Bridgewater. Il y rencontrera également Maurane.

En Aout 2006 , il enregistrera son trio « Douce France » avec lequel il tourne actuellement.

Modification faite par skorankar le 25 jan. 2010, 17h46m

Sources

KA - International Art Management, NEMO Music

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.

Plus d'infos

Depuis d'autres sources.

Liens
Labels