Biographie

Leonard Bernstein est un compositeur, chef d’orchestre et pianiste américain, né à Lawrence (Massachusetts) le 25 août 1918 et mort à New York le 14 octobre 1990.

Bernstein fait ses études à l’université de Harvard jusqu’en 1939, puis rencontre les chefs d’orchestre Fritz Reiner, Dimitri Mitropoulos, puis Serge Koussevitzky dont il devient l’assistant en 1940 à Tanglewood. Il est nommé chef assistant de l’Orchestre philharmonique de New York dès 1943 avant de revenir à Tanglewood afin de diriger et d’enseigner à partir de 1951. De 1958 à 1973, il présente les Young People’s Concerts à la télévision, émissions au cours desquelles il démontre toutes ses qualités de pédagogue auprès des enfants qui découvrent la musique classique de manière ludique.

Il est nommé directeur musical de l’Orchestre philharmonique de New York de 1958 à 1969 et acquiert une réputation internationale d’une part comme chef d’orchestre et d’autre part comme compositeur notamment avec la comédie musicale West Side Story (1957).

Chef d’orchestre réputé pour son énergie fulgurante tant aux répétitions qu’aux concerts, il a dirigé les plus grandes formations de ce monde : outre le Philharmonique de New York, il a dirigé également très fréquemment l’Orchestre philharmonique d’Israël, l’Orchestre philharmonique de Vienne (où il eut du mal à faire accepter la musique de Mahler), l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, l’Orchestre symphonique de Londres, l’Orchestre symphonique de la radio bavaroise et l’Orchestre national de France. Il n’eut qu’une seule collaboration avec l’Orchestre philharmonique de Berlin, dont témoigne l’enregistrement live très réussi de la 9e symphonie de Mahler en 1979. Il était à l’aise dans tous les répertoires, avec une préférence nette pour Gustav Mahler (il disait « Mahler, c’est moi ! »).

Compositeur prolifique, il est l’auteur de trois symphonies, deux opéras, parmi un très grand nombre d’autres œuvres. Mais ce qui caractérise principalement Bernstein, c’est son aisance à passer d’un style à l’autre : du jazz (West Side Story, Wonderful Town), au blues-gospel (Mass), en passant par certaines pointes de dodécaphonisme (dans ses premières œuvres, cependant reniées par la suite). Par ailleurs, ses œuvres symphoniques sont formées à partir de réflexions spirituelles, sur la religion entre autres.

Modification faite par rockxxz le 8 oct. 2009, 20h40m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.