Biographie

Laurent Mialon est un compositeur et producteur français très controversé de musique électronique plus connu sous le nom de « la Peste ».

Musicien de musique électronique dite « dure », il fut dj de techno hardcore et de speedcore en France et en Europe de 1992 à 1996, puis compositeur de speedcore psychédélique et expérimental en 1996. Il joua dans de nombreuses free party, teknivals et raves en Europe (notamment la rave Thunderdome en 2000). Il fonde le label Hangars Liquides en 1998.

En tant que designer sonore, il a été manager des musiques à l’antenne d’Eurosport International. Il a aussi été l’auteur de nombreuses signatures sonores, notamment pour Samsung, le Futuroscope, Singapore Airlines, JVC, Dynastar, Nestlé, Kia motors, LCI, l’Etat du Canada, La Coruña, la NBA, le Comité International Olympique.

Suite à la rencontre du compositeur François Bayle, il intègre en 2002 la classe de musique électroacoustique du Groupe de recherches musicales (GRM), au Conservatoire de Pantin. Sa première œuvre acousmatique en 5+1 (Dolby) sort en 2003 et est intitulée WTC.XTC. Elle a été bien reçue par les critiques de musique contemporaine, notamment David Jisse de France Musique qui déclare «  »une vraie découverte qui allie la modernité de l’écriture dans un art très sûr de l’acousmatique. C’est assez rare car en général c’est plutôt des logiques un peu trash qui ont tendance à tuer l’ancêtre de ces musiques, il fait une vraie fusion entre le classique de l’acousmatique avec une écriture tout à fait personnelle ». De nombreuses œuvres de Laurent Mialon ont été diffusées lors d’émissions radiophoniques spécialisées.

Hormis les sons qu’il enregistre à l’aide de microphones, Laurent Mialon n’utilise pas de samples provenant de musiques d’autres compositeurs. Il dit être influencé par les œuvres et la pensée de compositeurs de musique acousmatique et de musique stochastique, tels que François Bayle, Bernard Parmegiani et Iannis Xenakis.

Le terme le plus communément utilisé par son public pour qualifier ses compositions est leur violence. A ce propos, un journaliste du magazine français Coda Magazine l’a décrit dans un article comme le « musicien français le plus violent ».

Modification faite par Catmilloo le 23 jui. 2008, 10h23m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.

Plus d'infos

Depuis d'autres sources.

Liens
Labels