Biographie

Le groupe se forme en 1983 à l’instigation du célèbre batteur Carmine Appice après qu’il ait rencontré le chanteur Mark Free.

En compagnie du guitariste Earl Slick, King Cobra enregistre quelques titres et se fait signer par Capitol Records surtout à cause de la renommée d’Appice.

En 1984, le groupe enregistre son premier album et Carmine Appice embauche de nouveaux musiciens.

L’année suivante, l’album « Ready To Strike » sort et obtient un succès mérité car il est excellent.

Le groupe part alors en tournée avec Queenrsyche et Kiss.

En 1986, c’est l’album « Thrill Of A Lifetime » qui cartonne à son tour.

Malheureusement, la poigne de fer de Carmine Appice fait que les changements de personnel deviennent monnaie courante au fil des mois.

En 1987, c’est le chanteur Mark Free qui s’en va à son tour suite à des divergences quant à la production du troisième album.

Entre-temps, de nouveaux musiciens arrivent et Appice met fin à son contrat avec Capitol.

Tout cela fait que l’album ne sort qu’en 1988 et il est définitivement en dessous de ses prédécesseurs.

Après cet insuccès, Carmine Appice stoppe le groupe et rejoint John Sykes au sein de Blue Murder.

En 1999, après des années d’oubli, l’album « The Lost Years », constitué d’inédits écartés par Capitol et le groupe entre 1985 et 1987, sort dans les bacs et redonne une actualité au groupe.

Malgré quelques rumeurs de reformation, King Cobra n’est pas remonté sur scène en 2000 comme ses fans l’espéraient.

Modification faite par jyd31500 le 12 juin 2009, 16h12m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.

Plus d'infos

Depuis d'autres sources.

Liens
Labels