Biographie

Né le 29 septembre 1935 à Ferriday en Louisiane dans une famille pauvre, Jerry Lee Lewis a développé sa propre approche, féroce, du piano dès l’âge de 10 ans, synthétisant les sons du Boogie Woogie qu’il écoutait à la radio avec le Rythm’n’Blues du Sud qui émanait du Haney’s Big House, un « Juke Joint » (boîte de nuit où se joue le Delta Blues dans le delta du Mississipi) possédé par son oncle.
Jerry Lee est plus tard inscrit par sa mère au Southwestern Bible College à Waxahachie au Texas mais n’y reste pas très longtemps. L’appel des sirènes de la musique l’a amené sur une trajectoire qui allait changer le monde de la musique. En rassemblant des éléments de Rythm n’Blues, de Boogie Woogie, de Gospel et de Country dans un son qui n’appartenait qu’à lui, Jerry Lee Lewis est devenu membre à part entière de la scène Rock n’Roll émergente qui était en train de supplanter les grands orchestres de musique populaire.

Après avoir quitté l’école, Il fait des petits boulots et se marie deux fois.

En 1956, il commence à enregistrer chez Sun, à Memphis. Il y rencontre des artistes comme Carl Perkins, Johnny Cash ou encore Elvis Presley.

Il stupéfie par sa culture musicale, et son énergie. Il danse debout, devant, et sur son piano. Avec les sorties de « Whole Lotta Shakin’ Goin’ On » et de « Great Balls of Fire » en 1957, le flamboyant jeune « performer » s’est imposé dans les « charts » Pop, Rythm n’Blues et Country et a débarqué sur les écrans pour des rôles performances dans les films « High School Confidential » et « Jamboree ». Quand Elvis a vu Jerry Lee Lewis jouer, il a déclaré que s’il pouvait jouer du piano comme ça, il arrêterait de chanter. Sa carrière météorique est stoppée en pleine trajectoire par son troisième mariage en 1958. Il épouse Myra Gale Brown qui, non seulement est la fille de son oncle, mais n’est âgée que de 13 ans. Accessoirement, le Killer, n’a pas réglé ses précédents divorces. Il est poursuivi pendant de nombreuses années par ce mariage. Ses cachets s’effondrent, ses disques sont interdits. Le public vient à ses spectacles pour le huer. Il reste marié 13 ans à Myra.

Le 13 septembre 1969, il fit une prestation remarquable lors d’un concert au Rock’n’Roll Revival Festival de Toronto aux côtés de Chuck Berry, Little Richard, Bo Diddley, John Lennon et Yoko Ono.

Il revient en grâce aux alentours des [années 1970] et enregistre tout au long de sa carrière une quantité importante de disques.

Personnalité écorchée vive, buveur, consommateur de drogues, marqué par de nombreux drames familiaux et démêlés avec la justice, Jerry Lee Lewis cultive le goût de la provocation et du paradoxe. Il affirme, entre autres, que le Rock’n Roll n’aura été pour lui qu’un moyen de gagner de quoi enregistrer des disques de country, sa véritable passion.

Depuis le début, la confiance irrépressible voire arrogante et l’insatiable énergie de Jerry Lee Lewis lui ont valu un nombre incalculable de fans mais aussi d’ennemis. Sa carrière a été jalonnée d’exploits et de scandales : Il fut le premier « Bad Boy », une des légendes du Rock n’Roll et a préparé le terrain pour tous les suivants.

À plus de 73 ans et avec plus de 25 millions de disques vendus à ce jour, Jerry Lee Lewis, le « Bad Boy of Rock’n’Roll », a toujours la même capacité à attirer et déchaîner les foules.

Modification faite par VogueLaGalere le 5 août 2009, 10h17m

Sources (voir l'historique)

wikipedia

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 2. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.