Biographie

Goldfrapp, ou le fruit d’une collaboration entre Will Gregory et Alison Goldfrapp qui s’est d’abord fait remarquer comme chanteuse sur les premiers albums de Tricky et Orbital.

Le duo s’inspire des compositions de Gustave Malher, Nino Rota,Kurt Weill et Ennio Morricone.

Bien que la charismatique chanteuse et meneuse du groupe ne dévoile que très peu sa vie privée, il est néanmoins possible d’établir un parcours biographique.

Née dans un petit village plongé dans la campagne anglaise vers le début des années 70, Allison Goldfrapp développe un caractère très mélancolique et contemplatif dès son plus jeune âge. A l’école cependant, bien qu’elle démontre une certaine intelligence, elle se fait remarquer par son côté provocateur et choquant notamment en se droguant aux solvants. Si l’adolescente se montre aussi sulfureuse, c’est parce qu’elle souffre non seulement du mal de la décennie (  »J’ai toujours trouvé que les années 80 étaient nulles et ringardes tant politiquement qu’ artistiquement… même à l’époque » ) mais en plus se sent à l’étroit dans sa campagne si puritaine et conservatrice. Elle décide donc à 18 ans de plier bagage vers les grandes villes.

Après plusieurs rencontres artistiques hasardeuses, elle se fixe un certain temps en Belgique avec un groupe d’artistes qui, avoue-t-elle, faisaient plus du bruit qu’autre chose. Elle entame des études d’arts plastiques, se révélant très douée et inspirée dans les matières de son choix. Elle finit par rencontrer Tricky qui lui tendra le premier un micro. De cette association naissent quelques titres dont Pumpk enregistré pratiquement sans fil étant donné que le texte n’était pas fixé à l’avance. Après avoir tourné avec Tricky, elle décide de se lancer seule mais, faute de partenaire, ne trouve aucune opportunité pour enregistrer. C’est là qu’une amie commune censée chanter sur une chanson écrite et composée par Will Gregory présente les deux membres du futur groupe. Après avoir longuement parlé de la musique qu’ils aimaient, de leurs ambitions professionnelles et plus généralement de leur vision de la musique, ils se rendent compte de leur complémentarité : l’une à besoin d’un compositeur, l’autre d’une chanteuse. C’est là que Goldfrapp nait !

En 1999, ils signent un contrat avec le label Mute Records pour enregistrer un premier album. Passant des mois dans un bungalow en pleine nature, le duo enregistre l’album Felt Mountain dont le premier titre est Lovely Head. Allison Goldfrapp déclare à l’époque  »Tout d’abord ça ne ressemblait pas à grand chose mais une fois qu’on a écouté le refrain on s’est dit ‘Wouah! On n’a jamais rien entendu de tel » . Complètement inspirés, ils s’essaient à des techniques variées (par exemple, la partie vocale de Deer Stop a été enregistrée en pleine nature le soir, sous les étoiles) tout en gardant un esprit très Trip-Hop et Pop fort proche d’Ennio Morricone et du groupe Portishead. L’album sort en 2000 et connait un succès mitigé auprès des masses (pour ne pas dire quasi nul) mais sera véritablement adulé par la critique et par le milieu de la musique électronique. Le groupe reconnaitra cependant quelques années plus tard leur manque de technique évident sur leur premier album.

S’ensuit une tournée durant laquelle ils continuent à composer notamment les titres UK Girls, Fondue Knights, Little Death et Sartorius. Si ces quatre nouveaux titres apparaissent c’est parce que le groupe se sent frustré de n’avoir que neuf chansons à défendre sur scène et décide donc d’un peu varier.

En 2002, le duo fort de plusieurs mois sur scènes retourne en studio, de nouveau dans un petit bungalow dans la ville de Bath. Là, ils refusent catégoriquement de prendre la même direction que leur album précédent et s’orientent vers une tout autre voie : une pop-electro acidulée. C’est au printemps 2003, que sort leur deuxième opus intitulé Black Cherry plus rythmé ( »Nous voulions vraiment faire quelque chose de plus énergique, c’est pourquoi nous avons repris un sample du titre Physical d’Olivia Newton-John lors de la tournée précédente ») qui bouleverse littéralement les fans de la première heure. Goldfrapp utilise une imagerie d’êtres hybrides, mi hommes, mi animaux qui ne les quittera jamais vraiment. Décevant pour certains, génial pour d’autres, leur public est terriblement partagé mais Goldfrapp s’en fiche car c’est le public qui doit s’accommoder des envies de l’artiste et non l’inverse. Leur premier single Train connaît un meilleur succès que tous ceux tirés de leur premier album et, à l’instar des deux singles qui le suivront, Strict Machine et Twist, il bénéficie d’une vidéo choquante et provocatrice. Car en fait, Train parle de la débauche et de la décadence des soirées de villes telles que Los Angeles, où une véritable frénésie de perversion se fait sentir (cf. roulement frénétique du train). En 2004, Goldfrapp retourne sur les planches avec une tournée qui connaîtra des salles plus grandes qu’auparavant. En effet, pendant ce temps ils ont vendu plus d’un million d’albums et rencontrent un succès grandissant notamment auprès de la culture gay. Tout en restant simple, la tournée est ponctuée de quelques extravagances dont seule Allison a le secret (queue de cheval accrochée à un petit short, tenues provocantes,…).

En 2005, leur retour au studio donne naissance à leur troisième œuvre, Supernature. Après avoir tenu les fans en longue haleine, ils sortent l’opus en août. Le succès ne se fait guère attendre: leur premier single Ooh La La se place directement à la quatrième place du top UK et leur deuxième single, Number One sixième.

L’histoire de Goldfrapp est toujours en marche et semble bien partie pour durer encore longtemps; telle de toute façon que celle de sa chanteuse lead-singer qui a réussi à surtout ne pas vieillir trop tôt, à ne pas s’aigrir et enfin à ne rien faire comme tout le monde : Un prodige !

Modification faite par [utilisateur supprimé] le 25 fév. 2009, 14h33m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Membres du groupe

Vous voyez la version 7. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.

Plus d'infos

Depuis d'autres sources.

Liens
Labels