François Hadji-Lazaro est un musicien, chanteur et acteur français engagé né en 1956 à Paris.
Issu d’une famille modeste, avec de l’intérêt pour la culture, François Hadji-Lazaro s’intéresse lui surtout à la musique. La découverte de Bob Dylan au début des années 1970 est le déclic. Il se met à la guitare puis rapidement à d’autres instruments traditionnels (accordéon, cornemuse, banjo, violon, guimbarde, ukulélé) pour en maîtriser une vingtaine, de manière presque autodidacte. Il lâche alors sa carrière d’instituteur, et se met à jouer dans le métro.

Après sa participation à un groupe folk Pénélope, il passe au rock avec le groupe Pigalle en 1982. Mais sous l’influence de la techno pop allemande à base de boîtes à rythmes et de séquenceurs, et de défections diverses, le groupe devient un duo avec son comparse Daniel Hennion à la basse. Avec sa carrure imposante, on le voit parfois assurer le service d’ordre de certains concerts, comme ceux qui avaient lieu dans le légendaire Chez Jimi ou l’Auvergne organisés par les Barrocks ; où Schultz, Didier et Alain Wampas, Manu Chao, Philippe Almosnino, Eduardo Leal de la Galla et Sportès firent leurs premiers pas. Il enchaine aussi les petits rôles de figuration au cinéma.

Mais le succès arrive surtout avec les Garçons Bouchers, avec la voix éraillée d’Eric Blitz au chant, avec qui il lance la boîte de production Boucherie Productions pour auto-produire leur premier 45 tours. Alors que le rock alternatif était ancré à l’extrême gauche (Bérurier noir), les Garçons Bouchers avec le crâne rasé de François et des paroles au second degré voient des skins d’extrême droite à leurs concerts. Ce quiproquo vaudra quelques problèmes au groupe qui préférera d’ailleurs toujours discuter que de rejeter directement des personnes que Lazaro considère avant tout comme paumées.

Boucherie Productions prend de l’ampleur et se diversifie avec l’arrivée sur le label en plus de Pigalle et les Garçons Bouchers du fleuron du rock alternatif français des années 1980. On retrouve la Mano Negra, les Tétines Noires, Paris Combo, Les Elles, Wally, Clarika, Belles Lurettes, les Happy Drivers et Los Carayos, groupe de folk rock auquel Lazaro participe à partir de 1987. Mais malgré sept ans d’activité et une centaine d’albums produits, les difficultés financières à partir de 1995 seront fatales à la société qui gardera son indépendance jusqu’au bout.

Après cette époque où il a beaucoup tourné entre ses trois groupes, il se lance en solo, avec François détexte Topor et Et si que…?

Modification faite par Doch54 le 13 sept. 2010, 15h48m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Formé en
  • 1982
Créé en/à
  • Paris

Vous voyez la version 2. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.