En 1996, dans le village rom de Zece Prajini, près de la frontière moldave en Roumanie une fanfare gitane répète pour son seul plaisir. Plus personne ne s’intéresse à elle car on lui préfère largement la « gypsy pop » alors en vogue. Mais deux jeunes musiciens allemands passionnés de musique de l’Est, Helmut Neumann et Henry Ernst, sont subjugués et décident de rassembler les meilleurs éléments du village et de les faire venir en Allemagne l’année suivante pour une quinzaine de concerts.

Malgré les tracas administratifs, la tournée est un succès. Trois mois plus tard, la télévision WDR appellent les deux jeunes musiciens allemands pour faire revenir la fanfare alors baptisée Ciocarlia. Ils décident de devenir tourneurs professionnels. C’est lors de leur passage au Womex de Marseille que les choses s’accélèrent, ils signent un contrat discographique avec le label berlinois Piranha et reçoivent des engagements du monde entier.

Les cuivres explosifs jouant les grands classiques rom sur des rythmes endiablés électrisent les publics. Ils n’hésitent pas non plus à adapter les grands thèmes populaires occidentaux à leur sauce balkanique comme le thème de la série James Bond sur leur album Gili Garabdi. Un film (Fanfare Ciocarlia : the story of the band), disponible en DVD, raconte par leur détail leur belle aventure.

Modification faite par Aphraelle le 29 nov. 2008, 13h46m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.

Plus d'infos

Depuis d'autres sources.

Liens
Membres du groupe
Labels