Biographie

Lancinante, intense, sombre et tordue, la musique des new-yorkais d’Extra Life marie l’incadescence du rock expérimental (Dirty Projectors,The Ex ou les post-rockers les plus décalés, de Shellac à Skeletons) et la ferveur des chants sacrés médiévaux (fréquentes inflexions modales). Guitares électriques, basses métalliques violons grinçants et percussions tribales sont mis au service de pièces répétitives et denses oscillant entre recueillement et hargne, et habitées par une ferveur quasi-mystique.
Mené par le chanteur/guitariste Charlie Looker (ex-membre de Z’s mais aussi des Dirty Projectors), dont la voix peut rappeler également celle d’Ian Masters (Pale Saints, Spoonfed Hybrid), Extra Life s’est fait remarquer à l’occasion de la sortie de son album « Secular Works », célébré dans la blogosphère comme l’un des disques les plus audacieux et habités de l’année 2008.

Modification faite par monongle le 19 mai 2009, 11h12m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.

Plus d'infos

Depuis d'autres sources.

Liens
Labels