Vous devez choisir deux révisions pour pouvoir visualiser les différences entre elles.

Version actuelle (version 2, 16 nov. 2010, 6h33m)

Né à Chicago, le 1er octobre 1945, Donny Hathaway est élevé par sa grand-mère, chanteuse de gospel qui l'initia très tôt à la musique, le poussant à chanter dès l'âge de 3 ans. Bientôt à l'aise au piano, il grandit à Lake St-Louis. Diplômé à l'école Vashon, ses talents de pianiste lui offrent en 1964 la chance d'intégrer la très réputée Université Howard. Il n'y passera que trois ans, trop impatient de se lancer professionnellement, le temps de vivre une expérience musicale avec ses camarades du Ric Powell Trio. Très sollicité pour travailler dans l'industrie musicale, Donny décide de quitter l'école avant même d'en avoir été diplômé. C'est donc en 1967 qu'il arrive à Chicago, recruté par le label Twinight Records. Il y fait ses premières expériences professionnelles, quoique dans les coulisses. Ainsi, d'abord producteur, ingénieur son, compositeur ou pianiste accompagnateur, il travaille avec The Staple Singers, Jerry Butler, Aretha Franklin, Curtis Mayfield. Ce n'est qu'en 1969 qu'il débute une carrière de chanteur, enregistrant le titre "I Thank You Baby" avec June Conquest. Signant chez le label ATCO l'année suivante, il sort son tout premier album Everything Is Everything en 1970, contenant deux de ses classiques : The Ghetto (qui sortira en single) ainsi que le titre éponyme. Il faut néanmoins attendre 1971 et son second album Donny Hathaway pour rencontrer un succès favorisé par les critiques qui accompagnent la sortie du LP. 1971 est également l'année durant laquelle il enregistre son premier titre en duo avec son amie (et ex-camarade de classe à Howard) Roberta Flack : "You've got a Friend". La reprise de la chanson de Carole King atteint rapidement le Top 10 des ventes de titres R&B aux États-Unis, et ce succès pousse les deux artistes à enregistrer cette fois ci un album complet, éponyme une nouvelle fois. Sorti en 1972, il contient le très populaire "Where is the Love?" qui, après s'être classé dans les charts R&B et Pop (fait remarquable pour l'époque), remporte un Grammy. Le tube dynamite les ventes de l'album du couple, qui sera certifié gold (500 000 ventes aux États-Unis). Au sommet de son succès, Donny Hathaway multiplie les projets : il compose la musique du film Come Back Charleston Blue (1972), enregistre le thème de la série télévisée Maude, mais surtout profite de ses concerts pour sortir son 4e LP, Live. Probable plus grande œuvre de l'artiste, l'album témoigne d'une communion hors du commun entre le chanteur, ses musiciens et les audiences. Paradoxalement, c'est lorsque le talent du chanteur éclate au plus grand nombre que la vie de celui-ci prend un tournant tragique. En effet, c'est à partir de 1972 que Donny Hathaway se met à souffrir de dépressions. Périodiques, évidemment imprévisibles, elles causent de nombreuses hospitalisations à l'artiste dont la relation avec Roberta Flack se dégrade. Très affaibli, le chanteur trouve les forces d'enregistrer un nouvel album, Extension of a Man, dont le ton reflète l'état de son compositeur : plus doux, ambitieux et mélodique, c'est également celui qui contient l'une de ses plus marquantes compositions, "Someday We'll All Be Free". Quasiment absent de la scène musicale entre 1973 et 1978, ne se produisant plus que rarement, dans de petits clubs, Donny Hathaway semble être parvenu à bout de ses névroses lorsqu'il retourne en studio en 1977. Réconcilié avec Roberta Flack, il enregistre "The Closer I Get to You" pour le nouvel album de celle-ci. Le succès du titre est incroyablement immédiat, et bientôt supérieur à celui de "Where is the Love", quelques cinq années auparavant. Alors que sa vie était sur le point de repartir, peu après s'être mis d'accord pour enregistrer un nouvel album avec Flack, Donny Hathaway est retrouvé mort, le 13 janvier 1979, en contrebas de sa chambre au 15e étage de l'hôtel Essex, à New York. Sa fenêtre ouverte et l'absence de traces de violence sur son corps amènent les autorités à officialiser la thèse du suicide, laissant fans, proches et Roberta Flack dans la plus grande et malheureuse incompréhension. Pour en savoir plus : www.donnyhathaway.info