Biographie

Deep Purple est un groupe de Hard Rock britannique, créé en 1968. Cette formation a été l’une des figures de proue du mouvement hard rock, à l’instar de Led Zeppelin et de Black Sabbath. En effet, ces trois groupes passent pour être des véritables « pères fondateurs » du Hard rock.

Malgré l’association populaire avec le sous-genre, Deep Purple n’a jamais vraiment été un groupe heavy métal, même si plusieurs groupes des années suivantes les citent comme principale influence. Le groupe a fréquemment changé de style au cours des années, mais a toujours été constitué de musiciens virtuoses. Certaines incarnations de Deep Purple ont amené des aspects du jazz et du classique (par l’intermédiaire de Jon Lord avec son Concerto for Group and Orchestra) dans un contexte rock dû à la fréquente utilisation de leurs chansons comme modèles de solos longs et sophistiqués.

Histoire

Très présent sur la scène rock des années 1970, Deep Purple s’est imposé par des albums et des concerts mettant en valeur la virtuosité de ses musiciens. Issus d’influences diverses, incluant aussi bien la musique classique que le rock énergique, les aspects baroques du style de Deep Purple ont touché un large public. Pourtant, ses détracteurs lui ont reproché un excès d’exhibitionnisme et des prestations flamboyantes à la limite de la mégalomanie. Selon une mode assez répandue à l’époque, les musiciens détruisaient parfois leurs instruments sur scène, après d’interminables solos d’orgue ou de guitare.

Le groupe s’est initialement formé, en 1967, sous le nom de Roundabout, avec Ritchie Blackmore à la guitare et Jon Lord à l’orgue Hammond. Rapidement, l’arrivée du chanteur Rod Evans, du bassiste Nick Simper et du batteur Ian Paice conduisent à la première formation de Deep Purple, au printemps 1968.

Après trois albums et une tournée aux États-Unis, Ian Gillan devient le nouveau chanteur et Roger Glover prend la place de Simper à la basse. Cette formation produira les albums essentiels du groupe, Deep Purple In Rock (sorti en juin 1970 et qui peut être considéré comme le premier album de hard rock pur) et Machine Head (ce dernier comportant leur chanson la plus connue : Smoke on the Water), ainsi que l’album en public Made in Japan. Ce dernier regroupe les meilleures prises d’une série de trois concerts que le groupe a donné au Japon en août 1972. L’œuvre intégrale est un coffret de trois CD qui s’appelle Made in Japan.

Tout le talent de chacun des membres est dévoilé durant ces quatre années mythiques, tant l’incroyable capacité de Gillan en termes de voix que la virtuosité « classique » de Lord, en passant par le génie de l’improvisation de Blackmore et les rythmiques frénétiques et impressionnantes de Glover et Paice. Notez en exemples les titres Highway Star (pour la guitare, l’orgue, la basse), Speed King (pour la voix en particulier), Strange Kind of woman (pour le duo entre Gillan et Blackmore dans la version live in Japan), Space Truckin’ (pour la voix et la batterie notamment), Black Night et Smoke On The Water (pour la simplicité relative des riffs de guitares, exécutés sur une ou deux cordes). La puissance qui se dégage de ces compositions est impressionnante, et l’effet spectaculaire sur l’auditoire.

Les tensions s’exacerbent au sein du groupe, principalement entre Gillan et Blackmore. Celles-ci conduiront le vocaliste à quitter la formation, bientôt suivi par le bassiste Glover.

Glenn Hughes est alors engagé en tant que bassiste / chanteur, mais Blackmore n’est pas satisfait : il veut un « vrai frontman » et, surtout, il trouve la voix de Hughes trop haute. Tout ceci conduit au recrutement d’un inconnu pour tenir le micro : David Coverdale, qui fondera par la suite Whitesnake.

S’ensuivent deux albums (Burn et Stormbringer) avant que Blackmore ne quitte Deep Purple à son tour, dénonçant la direction « funky » prise par le groupe.

Le guitariste américain Tommy Bolin est alors engagé pour remplacer Blackmore, mais le groupe se sépare après un dernier album (« Come taste the band ») suivi d’une tournée difficile.

Chacun vaque à ses occupations : Gillan poursuit sa carrière solo avant de rejoindre les grands rivaux Black Sabbath pour un album et une tournée controversés, Glover est un producteur recherché (notamment après le succès du titre Love is All avec entre autres Ronnie James Dio au chant), Blackmore est au sommet avec son groupe Rainbow, Coverdale a monté Whitesnake, etc.

C’est donc de manière assez inattendue que le groupe se reforme à partir de 1984, dans sa configuration la plus emblématique (Lord/Gillan/Glover/Blackmore/Paice). Les tensions n’ont pourtant pas disparu : après deux albums studio, Ian Gillan quitte à nouveau le groupe et se trouve remplacé par l’ex-membre de Rainbow, Joe Lynn Turner. Puis Gillan revient et Blackmore quitte le groupe et reforme Rainbow avec l’excellent album Stranger in us all en 1995 puis en1997 Ritchie dissout définitivement Rainbow pour faire de la « musique médiévale » en compagnie de Candice Night (Blackmore’s Night). C’est le guitariste américain Steve Morse qui est chargé de le remplacer après un intermède live assuré par Joe Satriani.

A la surprise générale Jon Lord prend sa retraite en 2002. Le groupe, désormais composé de Ian Gillan (chant), Steve Morse (guitare), Roger Glover (basse), Ian Paice (batterie), et Don Airey (orgue et claviers), sort en 2003 puis 2005 deux albums rappelant ses grandes années : Bananas et Rapture of the deep. Occasions de nouvelles tournées mondiales à guichets fermés, dont une saison 2006-2007 riche en dates européennes.

Deep Purple est l’un des pionnier du hard rock, terme inventé par un journaliste belge pour le différencier du heavy rock [réf. nécessaire] ; le terme heavy metal n’apparaissant que bien des années plus tard.

Membres

Ritchie Blackmore - Rod Evans - Nick Simper - Jon Lord - Ian Paice - Ian Gillan - Roger Glover - David Coverdale - Glenn Hughes - Tommy Bolin - Joe Lynn Turner - Joe Satriani - Steve Morse - Don Airey

Albums

Shades of Deep Purple - The Book of Taliesyn - Deep Purple - In Rock - Fireball - Machine Head - Who Do We Think We Are - Burn - Stormbringer - Come Taste the Band - Perfect Strangers - The House of Blue Light - Slaves & Masters - The Battle Rages On - Purpendicular - Abandon - Bananas - Rapture of the Deep

Lives

Concerto for Group and Orchestra - Scandinavian Nights - Made in Japan - The Final Concerts live in Europe - Made In Europe - Live in Paris - This Time Around: Live in Tokyo - In the Absence of Pink KNEBWORTH 85 - Come Hell or High Water (live) - Live at the Olympia ‘96 - Total Abandon - Live in Australia ‘99 - Live at the Royal Albert Hall - Live Rotteram Ahoy

Modification faite par Yavein le 11 avr. 2011, 14h54m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 8. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.