Biographie

DJ Mutante nait dans le rude climat du Grand Nord québécois. Son intérêt pour la musique, au-delà de la branche particulière de l’électronique, se manifeste tôt: après quelques années à jouer avec différentes formations (batterie, basse, guitare, synthétiseur et autres), il commence en 1995 à pratiquer le mix, bien que plus ou moins par défaut. Mutante acquiert tout d’abord du matériel quelque peu désuet, mais sur lequel il fera ses premières armes et, après avoir acquis une certaine expérience, donnera le jour à ses premières tracks relativement primitives.

A partir de 1999, il forme un groupe Techno-Hardcore répondant au nom de Khan Gourou. Deux des productions de Khan Gourou, « La Mort au Choix » et « Le Renard », apparaîtront sur un hommage des Bûcherons Kébécois au groupe français « Berurier Noir ». Peu de temps après, le groupe autoproduit « il est venu le temps des claques sa yeule » en « dommage » à la tristement célèbre comédie musicale Notre-Dame de Paris. A l’époque, le groupe se fait notamment remarquer sur les palmarès de radios étudiantes. Le collectif évolue ensuite et prend le nom de Kungfuckers et produit la pochette de CD la plus explicite au Québec encore à ce jour « Té pas obliger d’aimé sa khan j’te met dans l’cul. ». Il participera à de nombreux évènements dans son pays, dont le fameux festival international de Musique Actuelle de Victoriaville en compagnie de DJ Pocket et de Martin Tétrault.

Mutante forme ensuite, en collaboration avec Normal Bates, un groupe hybride se reposant sur un mélange d’Electro, Hardcore, Hip Hop, Kompa, Funk et lo-fi sous le nom d’International Al Congnen. On peut d’ailleurs noter qu’un nouvel album est en production actuellement.


Les trois années qui suivront seront marquées par un retour aux sources du point de vue musical: Mutante joue alors de la basse pour un groupe nommé Docteur Placebo, développant un style Hardcore/Punk à tendance Neurosis, et tournera entre autres au Québec, avec les René Binamé de Belgique, et dans plusieurs pays d’Europe en 2002. Cette expérience trouvera un aboutissement concret dans l’autoproduction d’un CD témoignant du talent de cette formation. Acquis aux nouvelles technologies par le biais de nombre de ses amis, Mutante décide de passer de l’analogue au digital et investit dans l’achat de matériel informatique. De 2003 à 2004, il perfectionne sa connaissance ainsi que sa maîtrise pratique des logiciels de production, et notamment de FLStudio. Cette démarche se concrétise finalement avec la sortie de vinyles chez Audiogenic, Kryzalide et Le Diable Au Corps après avoir envoyé des démos lors de sa première visite en France en 2004. Il produira ensuite quelques tracks pour Canadian Speedcore Resistance (Dj Plague), GGMRaw (de DJ Smurf) et effectuera quelques mini-tournées en Europe.

L’année 2007-2008 verra d’autres productions de DJ Mutante notamment sur C.S.R., Kryzalide, Psychik Genocide et Masters of Speedcore. En 2009-2010, il parcourt l’Europe à maintes reprises, et prend par à des évènements dans de nombreux pays: France, Belgique, Angleterre, Allemagne, Suisse, Hollande, Espagne, Italie, Bulgarie, Pologne et République Tchèque. Il participe au Montagood Festival, Hotter than Hell, Hardcore Extremis, Terrornoize Industry Anniversary, pour n’en citer qu’une partie. Ses nouvelles parutions sur Absurd Audio et Terrornoize Industry sont marquées par la volonté de puiser dans la diversité tout en se forgeant une signature sonore très personnelle. « I’m a Hotshot Robot », son premier album sur Psychik Genocide, illustre bien ce projet. A paraitre en avril 2011.

Modification faite par AudiogenicCrew le 31 mars 2011, 14h37m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.