Biographie

Cecil Percival Taylor (né le 15 mars 1929) est un pianiste et poète américain. Il est connu pour être un des créateurs du free jazz avec Ornette Coleman.

Il nait à New York le 15 mars 1929. Il apprend le piano à 6 ans. Sa mère, musicienne et danseuse meurt lorsqu’il a 12 ans. Il étudie au New York College of Music et au New England Conservatory. Après avoir joué dans des petits groupes de R&B et de swing dans les années 1950, il forme en 1956 son propre groupe avec le saxophoniste soprano Steve Lacy.

Durant les décennies 1950-1960, il peine à trouver du travail, malgré des œuvres marquantes comme Unit Structures et Nefertiti the Beautiful One Has Come et un album en duo avec John Coltrane Coltrane Time/Hard Drivin’ Jazz.

Taylor joue et enregistre principalement avec le saxophoniste alto Jimmy Lyons, de 1961 jusqu’à la mort de Lyons en 1986, ainsi qu’avec les batteurs Sunny Murray et Andrew Cyrille.

Avec ce groupe, connu sous le nom de « The Unit », il développe de nouvelles formes d’interactions et de dialogues musicaux. A partir du début des années 1970, Taylor est loué par la critique. Il joue pour Jimmy Carter sur la pelouse de la Maison blanche et donne des cours comme artiste-résident dans des universités. Il est récompensé par un Guggenheim Fellowship en 1973 et recevra un MacArthur Genius Award en 1991.

Après la mort de Lyons, Taylor joue dans des formations variées. En solo, il sort Silent Tongues, Indent, For Olim, Garden, Erzulie Maketh Scent, The Tree of Life, et In Willisau. Avec le Feel Trio formé au début des années 1990 avec le contrebassiste William Parker et le batteur Tony Oxley, il sort Celebrated Blazons, Looking (The Feel Trio), et le coffret 2 T’s for a Lovely T.

Il enregistre beaucoup pour le label allemand FMP lors de son séjour prolongé à Berlin. Il a joué en duo ou en trio avec des musiciens de free jazz européens dont Oxley, Derek Bailey, Evan Parker, Han Bennink, Tristan Honsinger, Louis Moholo, Paul Lovens.

La plupart de ses disques récents sont sortis sur des labels européens à l’exceptions de Momentum Space avec Dewey Redman et Elvin Jones.

En 1998, il sort Library of Congress performance Algonquin en duo avec le violoniste Mat Maneri. Il a sorti peu d’albums dans les années 2000 mais continue à donner des concerts, souvent sur son instrument préféré, le piano Bösendorfer.

Modification faite par Mushishi_GinKo le 29 jan. 2010, 18h40m

Tous les textes fournis par les utilisateurs sur cette page tombent sous la Licence Creative Commons Attribution/Share-Alike.
Les textes peuvent aussi être régis par la Licence de documentation libre GNU.

Factbox

Composée d'infos mises en évidence dans le wiki.

Aucune information sur cet artiste

Vous voyez la version 1. Voir les anciennes versions, ou discuter de ce wiki.

Vous pouvez également consulter une liste de tous les derniers wikis modifiés.