Vous devez choisir deux révisions pour pouvoir visualiser les différences entre elles.

Version actuelle (version 1, 17 nov. 2008, 8h21m)

Bill Wyman (né William George Perks le 24 octobre 1936 à Penge, Kent - ) est un bassiste britannique. Il est surtout connu en tant que membre des Rolling Stones. Fils d'ouvrier, il achète sa première guitare à l'âge de vingt ans, mais ne s'en sert que comme une basse. Le 12 décembre 1962, après une audition, Bill devient le bassiste des Rolling Stones, principalement parce qu'il a une solide formation de musicien de bal et du bon matériel. Malgré la régularité de sa participation tout au long de sa présence dans le groupe, ses compositions étaient rarement retenues sur les albums. Ce sont Keith Richards et Mick Taylor qui jouent de la basse sur quelques-uns des titres enregistrés dans la villa du sud de la France de K. Richards pour l'album Exile on main Street. À la fin des années 1960, Bill Wyman trouve le riff de « Jumpin' Jack Flash », mais n'en est pas déclaré auteur. En 1967, c'est à la faveur de l'absence de Mick Jagger et de Brian Jones que Bill Wyman parvient à enregistrer un de ses morceaux, In Another Land, sur l'album Their Satanic Majesties Requests. Un autre titre lui revient sur l'album Metamorphosis paru en 1975 : Downtown Suzie, dans le style country qu'il reprendra souvent dans sa carrière solo. En 1969, il tient la basse sur l'album Jaming with Edwards auquel participent Nicky Hopkins, Ry Cooder, Charlie Watts et Mick Jagger. Il est intéressant d'étudier la section rythmique des Rolling Stones qu'il forme avec Charlie Watts, bien mise en valeur sur cet album et qui apparaît également sur un autre album dont Howlin' Wolf est la vedette avec aussi la participation de Mick Jagger. En 1972 il participe aux séances d'enregistrement du premier et double album de Manassas sur lequel il intervient sur 2 titres. Une amitié solide naîtra avec Stephen Stills à qui il fera appel pour réaliser ses deux premiers albums solos. Depuis 1974, le musicien mène en parallèle avec sa participation aux Rolling Stones une carrière solo fort réussie tant du point de vue des albums que des concerts (rock, country). Tous ces albums swinguent fort bien, et on y reconnaît mieux l'utilité de sa participation aux Rolling Stones où il forme avec Charlie Watts une excellente section rythmique. De plus, il s'entoure d'excellents musiciens. Principalement gêné par sa phobie de plus en plus grande de l'avion lors des tournées avec les Rolling Stones, il finit par quitter le groupe en 1993 pour se consacrer uniquement à sa carrière solo. Discographie solo [modifier] 1974 : Monkey Grip 1976 : Stone Alone 1981&1982 : Bill Wyman 1985: Willie and the Poor Boys 1998 : Bill Wyman's Rhythm kings (enregistrement public en 2004)